Pour effectuer des travaux temporaires en hauteur dans le secteur du bâtiment, il est nécessaire d’installer des échafaudages équipés de planchers de travail et de moyens d’accès permettent aux ouvriers de se déplacer avec leurs outils.

Mais leur installation doit être effectuée selon la règlementation en vigueur pour empêcher les accidents. Les inspecteurs du travail constatent fréquemment un état dégradé ou une utilisation déficiente des échafaudages. Voici quelques explications.

Un échafaudage, pourquoi faire ?

Pour construire ou rénover un bâtiment d’architecture plus ou moins complexe (immeuble, château, pont, barrage, clocher) les artisans ont besoin de se déplacer de bas en haut et de pouvoir accéder sans difficulté aux façades, toits, charpentes, murs et plafonds, et de transporter leur matériel et outils.

Pour ce faire, l’échafaudeur ou l’échafaudier procède à une construction provisoire formée de ponts, de passerelles ou de plates-formes, dont le soutien est assuré par une charpente métallique d’acier ou d’aluminium ou en bois. Les notices, documentations techniques et notes de calcul doivent se trouver à portée de main pendant toute la durée du chantier équipé d’un échafaudage.

Les échafaudages sont les garants de l’efficacité et de la sécurité des travaux pendant les différentes étapes de construction ou de réparation d’un ouvrage et doivent faire l’objet de contrôles périodiques par des spécialistes.

Les échafaudages peuvent être fixes de pied, ils sont de façade ou multidirectionnels. Leur structure se compose de tubes ronds en acier et colliers. Généralement ancrés à l’ouvrage, ils peuvent être en structure métallique érigée avec des éléments préfabriqués qui reposent au sol ou sur des appuis solides grâce à des platines et des vérins. Les échafaudages sont constitués d’éléments verticaux, horizontaux et d’éléments pour le contreventement permettant d’assurer la stabilité, comprenant des accessoires d’appui sur le sol et de soutien en tête.

Les échafaudages roulants sont plus souvent utilisés par les peintres ou plâtriers pour la finition d’un ouvrage. Outre leur faible coût, ils présentent l’avantage d’être polyvalents et rapidement installés. Concernant des travaux à effectuer sur des petites hauteurs, il est possible d’utiliser des échafaudages sur tréteaux. Quant aux échafaudages sur consoles, les artisans s’en servent pour construire ou réparer des maisons individuelles.

Quels sont les risques auxquels les utilisateurs sont confrontés ?

Les chutes de hauteur, d’objets, une mauvaise manutention, l’électrisation, l’effondrement ou renversement partiel ou complet de l’échafaudage, un incendie sont les principaux risques encourus sur les échafaudages. Ces accidents peuvent blesser gravement les artisans qui les utilisent, qu’ils soient positionnés sur les échafaudages ou en dessous, mais également pour les riverains qui passent.

L’environnement de travail, la situation géographique ne sont pas à négliger et peuvent accentuer les risques, par exemple si le chantier est situé sur une voie publique très passagère, à proximité de lignes électriques ou caténaires, sur en terrain en pente, un sol instable, près ou au-dessus de l’eau, sans compter les conditions climatiques très contraignantes comme des vents violents ou des périodes de gel.Les équipements pour les monteurs d’échafaudage

Les échafaudiers doivent impérativement avoir reçu une formation dûment habilitée pour pouvoir monter ou démonter un échafaudage. En situation de travail, ils doivent obligatoirement être équipés de chaussures de sécurité montantes, d’un casque et de lunettes de protection, de gants, d’un gilet de sauvetage, d’un harnais antichute constitué de différentes sangles

Ils doivent également bénéficier d’un système antichute qui se bloque et permet de stopper la chute dans son premier mètre, d’un absorbeur d’énergie qui amortit et d’un système de liaison constitué d’une longe et d’un dispositif d’attache, un mousqueton, l’ensemble étant censé limiter des lésions du corps humain en cas de chute.

L’escabeau professionnel

Il est très pratique aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers, que ce soit pour remplacer une ampoule, repeindre les plafonds, ranger des archives dans des placards en hauteur, réapprovisionner un rayon, etc.

Un escabeau professionnel ressemble à une échelle articulée à deux montants, doté de plusieurs marches et une rambarde de sécurité ou un garde-corps pour éviter les accidents. L’escabeau est généralement utilisé par les professionnels en intérieur et dans les endroits sans appui possible, qui n’autorisent pas l’usage d’une échelle.La légèreté et son équipement de roulettes permettent à cet accessoire compact une manipulation et un déplacement facile. Le plus souvent en aluminium, les escabeaux professionnels particulièrement solides sont capables de supporter des charges de 150 kg maximum.

Équipés de marches striées et de patins antidérapants pour assurer une stabilité sans faille, les escabeaux professionnels sont fabriqués pour être utilisés de façon intensive au quotidien dans les secteurs industriels ou de l’artisanat. Sachez que les fabricants proposent aussi des modèles d’échelle pouvant se transformer en escabeau permettant d’effectuer des travaux à la fois dans les zones plus ou moins faciles d’accès, comme dans les escaliers ou sur les terrains en pente.

Elles sont conçues pour préserver la sécurité de celui qui travaille en hauteur.

Quels accessoires pour rendre les escabeaux plus efficaces ?

Pour permettre de travailler sans risques sur tous types de surface, il est possible d’ajouter des sabots larges antidérapants. L’ajout d’un porte-outil facilitera l’accès à vos outils et ustensiles nécessaires à vos travaux, tandis qu’un crochet de suspension pour accrocher un seau ou autre petit matériel sera très pratique.

Pour déplacer votre escabeau sans charge supplémentaire, rien de mieux que des roulettes à ressorts, des roulettes fixes ou pivotantes ou des roulettes autobloquantes pour une grande stabilité. Enfin pour prévenir les chutes, il suffit de rajouter des mains courantes pour une protection latérale de chaque côté de l’escabeau.

echafaudages
La sécurité sur les échafaudages est essentielle.

L’utilisation d’une échelle portable

En l’absence d’escalier ou d’une échelle fixe, on sera obligé d’utiliser une échelle portable. Ce sera toujours une utilisation provisoire et plusieurs mesures de sécurité sont à respecter. L’échelle doit être installée sur un support stable, solide et aux bonnes dimensions, que ce soit pour le bas et le haut de l’échelle.

L’échelle peut être sujette à un basculement ou un glissement. Pour éviter ce désagrément, il est obligatoire de la maintenir stable à l’aide d’un système anti-déparant ou bien fixée sur sa partie basse ou haute. Il est fortement déconseillé de travailler à deux sur une échelle même s’il s’agit une échelle double et les charges qu’elle peut supporter doivent être légères.

Quel que soit le matériel utilisé pour effectuer des travaux en hauteur, il devra faire l’objet d’une vérification régulière et sera remplacé dès le moindre manquement.