Vous avez eu le coup de cœur pour un appartement et vous avez décidé de vous l’offrir ? N’emménagez pas avant d’avoir révisé l’installation électrique. Votre sécurité en dépend tout autant que vos prochaines factures.


Pourquoi rénover l’électricité avant d’emménager dans un nouvel appartement ?

S’il n’est pas conforme aux réglementations en vigueur, votre système électrique peut devenir une source de danger. Soyez particulièrement vigilant si vous emménagez avec des enfants en bas âge ou des personnes âgées. Lors des visites, vous n’avez peut-être pas remarqué d’éventuels fils dénudés, des prises qui ne marchent pas, des interrupteurs fonctionnent une fois sur deux…

La rénovation vous permettra d’identifier les failles de l’installation existante et d’engager des travaux en parfaite adéquation avec vos contraintes. Ce sera l’occasion de changer la place des luminaires, de revoir les hauteurs des prises électriques et interrupteurs, etc.

Avant de commencer, faites un diagnostic électrique

On ne réalise pas une rénovation électrique au hasard. Le diagnostic est donc la première étape pour des travaux sur-mesure. Cette tâche doit obligatoirement être confiée à un professionnel qui va :

– Vérifier l’état général de tout le système, notamment l’armoire électrique.
– S’assurer qu’une prise de terre est installée dans le respect des normes.
– Identifier les risques potentiels liés à l’installation.
– Suggérer le type de rénovation adaptée à votre appartement.

Notez que le diagnostic électricité fait partie intégrante du DDT (dossier de diagnostic technique) que le vendeur est tenu de vous remettre au préalable. Cependant, vous pouvez solliciter un second avis en faisant appel à l’électricien de votre choix. Assurez-vous que l’artisan contacté maîtrise chaque détail de la norme NF-C 15-100 qui régule les installations électriques.

Grâce au diagnostic, vous serez en mesure d’évaluer le montant des travaux avec un maximum de précisions. Si la rénovation implique des travaux de grande envergure, l’électricien collabore avec un architecte pour planifier les travaux.

prise electrique renovation
Contrôlez vos prises.

Contrôlez si les installations sont aux normes

La norme NF-C 15-100 est entrée en vigueur en 1956. Depuis, elle fait régulièrement l’objet de mises à jour importantes. Cette norme définit la nature et le nombre d’équipement électrique minimum en fonction de la pièce. Elle impose également la mise en place d’une protection différentielle et d’un disjoncteur pour chacun des circuits installés. Dans les pièces à risque à l’instar de la salle de bain et de la cuisine, des règles très précises sont dictées par la norme NF-C 15-100.

L’application de cette norme est obligatoire dans les nouvelles constructions (depuis juin 2003). Cependant, il n’y a aucun texte qui l’impose aux propriétaires de logements anciens. En effet, la mise aux normes est “vivement recommandée”, sans plus. Il vous incombe de prendre la bonne décision pour vous protéger.

Comprenez bien que le respect des normes n’est pas un simple détail administratif. C’est un dispositif qui vise essentiellement la sécurisation des occupants d’un logement. En procédant au contrôle de votre installation électrique, vous réduisez considérablement les risques d’incendies occasionnés par un matériel vétuste. Vous allégez également les dangers liés à l’électrocution. De plus, votre système électrique vous permettra d’effectuer des économies. Pour couronner le tout, cette vérification vous ouvre les portes sur l’indemnisation en cas de sinistre.

Vous n’êtes pas vraiment convaincu ? Sachez que 30% des incendies domestiques trouvent leur origine dans une installation électrique qui ne répond pas aux normes. Il en résulte de nombreux dégâts matériels, des blessures importantes ainsi que des décès.

Si, malgré l’identification de failles dans le système, vous ne procédez pas à une mise aux normes, votre assureur est en droit de refuser votre demande d’indemnisation. Vous risquez même d’être poursuivi en justice à cause d’une installation considérée comme “dangereuse”.

Ne laissez pas vos hésitations vous mettre en danger. Même si la mise aux normes est relativement onéreuse, il s’agit d’un investissement judicieux.

Au besoin, refaites la distribution électrique

Saviez-vous qu’il existe plusieurs façons de poser les câbles électriques ?

– La distribution “en apparent” : c’est une technique peu invasive car les câbles passent dans des moulures couramment appelées goulottes ou plinthes. Les câbles sont donc visibles. C’est l’option la moins coûteuse.
– La distribution “en encastré” : des saignées sont réalisées pour permettre aux câbles de circuler dans des fourreaux à l’intérieur des murs. Les fils sont donc invisibles. C’est une technique onéreuse mais particulièrement esthétique.
– Le mix apparent/encastré : les deux techniques sont combinées ce qui fait que certains câbles sont visibles alors que les autres sont camouflés.

Implantez de nouvelles prises de courant

L’ancien propriétaire n’avait pas forcément les mêmes besoins que vous. Il est donc probable que de nouvelles prises soient nécessaires pour assurer votre confort. Pour ce faire, évaluez le nombre d’appareils électriques que vous prévoyez utiliser et définissez leurs emplacements. L’idéal est de rapprocher au maximum les prises et les appareils électriques afin de réduire la longueur des fils qui traînent au sol.

La norme NF-C 15-100 fixe le nombre minimum de prises à installer dans les pièces de vie. Dans une chambre à coucher, il faut compter 3 prises 16A + T que vous installerez en périphéries. Dans le séjour, prévoyez un minimum de 5 prises 16A + T. Pour une rénovation électrique dans la cuisine, il faut au moins 4 prises particulièrement puissantes pour le gros électroménager : cuisinière/four, lave-vaisselle, frigo/congélateur, lave-linge/sèche-linge… Prévoyez aussi 6 prises 16A + T pour le branchement du petit électroménager comme la cafetière, le mixeur, le grille-pain, etc.
Ces chiffres sont donnés à titre indicatif. Lors de son passage chez vous, l’électricien peut recommander un nombre plus élevé. Notez également qu’il y a des hauteurs à respecter lors de la pose des prises de courant.

Faites inspecter l’ensemble des installations par un professionnel

Vous avez probablement lu de nombreux conseils pour déterminer si l’installation électrique est adaptée ou non. Nous reconnaissons que c’est une option des plus économiques. Seulement, certains détails pourraient vous échapper.

Faites donc appel à un professionnel. Même si cela engage des dépenses, les avantages sont multiples. Pour commencer, vous aurez la certitude que la rénovation est effectuée dans le respect des normes en vigueur. En tant que professionnel, l’artisan sollicité effectuera les travaux plus rapidement et vous ne vous soumettez pas à des risques d’accident. De plus, vous bénéficiez d’une assurance couvrant les éventuelles malfaçons.

installation electrique renovation
Demandez toujours l’avis d’un professionnel.

N’oublions pas que l’intervention d’un électricien professionnel vous garantit une prise en charge par votre assurance en cas de sinistre.

Procéder à une rénovation électrique de votre appartement avant d’emménager, c’est savoir se protéger des accidents aux conséquences parfois irréversibles. Comme les normes sont complexes, mieux vaut solliciter un professionnel certifié. Les travaux seront effectués dans les délais convenus et vous avez la garantie que l’électricité de votre nouvel appartement correspond à vos besoins.