Les statistiques montrent qu’environ 500 000 foyers français sont victimes d’un dégât des eaux provoqué par une inondation survenue chez eux ou chez leurs voisins. L’action de l’eau, tout comme celle du feu, est redoutable car elle cloque les murs et abîme les peintures, les installations, le mobilier …

Une inondation même de faible importance cause des dommages qu’il faudra traiter après séchage complet des éléments abîmés.

Le dégât des eaux, comment le gérer au mieux ?

Une machine à laver qui déborde, un robinet laissé ouvert trop longtemps, un système de plomberie défaillant, un dégât de eaux provoqué par le voisinage, des pluies torrentielles, une gouttière bouchée, autant de motifs assez fréquents qui peuvent causer une inondation aux conséquences désastreuses pour les murs et sols de votre logement. STOPPER L’ÉCOULEMENT DE L’EAU EST LA PREMIÈRE CHOSE À FAIRE. LA FUITE DOIT ÊTRE RÉPARÉE. Vous réglerez la facture au plombier et conserverez la facture pour qu’elle vous soit remboursée par votre assureur.

fuite-degat-eau-plomberie
Faire réparer une fuite est la priorité numéro 1 pour éviter un dégât des eaux encore plus grand

Après avoir effectué un premier constat et stopper les arrivées d’eau, que ce soit chez vous ou chez votre voisin, il faudra prévenir votre syndic, le propriétaire de l’appartement si vous êtes locataire, votre assureur, et éventuellement la gardienne ou le concierge de l’immeuble. Concernant la déclaration à votre compagnie ou mutuelle d’assurances, le délai dont vous disposez est de cinq jours ouvrés après la survenance de l’inondation, déclaration qu’il faudra effectuer soit par téléphone ou par courrier recommandé.

Au cas où vous n’auriez pas encore appelé un plombier qualifié pour intervenir et prendre les mesures de précaution et de réparation qui s’imposent afin de stopper les infiltrations, même minimes, profitez-en pour demander à votre assurance de vous recommander un plombier agréé de Paris qui fait partie de leur réseau.

N’oubliez pas de prendre toutes les photos des pièces endommagées par le dégât des eaux, de conserver les objets abîmés. Vous pouvez aussi ressortir des photos montrant l’état antérieur de votre appartement pour les comparer avec des clichés récents.  Ne procédez à aucune réparation de votre propre chef avant le passage obligatoire d’un expert. Mais attelez-vous à rechercher et ressortir les factures du mobilier, électroménager, objets d’arts et décoratifs, rideaux, revêtements de sol dégradés par l’inondation. Vous pouvez faire une liste exhaustive dactylographiée ou manuscrite des dommages constatés.

En cas d’inondation provoquée par un voisin ou par vous chez votre voisin, les deux parties (vous et votre voisin) devront compléter et signer un constat amiable de dégât des eaux, en mentionnant les coordonnées de la compagnie d’assurance respective, le nom et adresse du syndic, la cause du sinistre et les parties de l’appartement touchées par l’inondation. Il est vivement conseillé d’être le plus précis possible dans la description visible et l’origine de la fuite. En l’absence de signature, le document vous sera retourné, ce qui entraînera une perte de temps dans le traitement de votre dossier.

Le constat est une attestation qui permettra un dénouement à l’amiable et un remboursement ou une prise en charge par les assureurs des travaux de réfection à réaliser, au titre de l’assurance multirisques habitation. Autant dire qu’il est préférable d’être en bons termes avec son voisinage ! Chaque partie adresse un exemplaire du constat à son assureur qui vaudra déclaration de sinistre et ouverture d’un dossier. Il est aussi recommandé de faire parvenir une déclaration au gérant, administrateur de biens, syndic ou propriétaire de l’immeuble.

Quelles sont les étapes à suivre en cas de dégâts des eaux ?

Après avoir enregistré votre déclaration de sinistre, votre assureur demandera l’intervention d’un expert sur le lieu du sinistre pour déterminer la source de l’inondation, la nature et le prix des réfections à effectuer, dans le cas où les travaux sont présumés supérieurs à 1600 euros. Il est préférable d’être présent le jour de la visite de l’expert. Sachez que les dommages résultant d’un défaut d’entretien ou de réparation, preuve d’une négligence avérée, ne sont pas indemnisés par votre assurance. Il est impératif de connaître les règles d’indemnisation pratiquées par votre assureur et les conditions du calcul de vétusté définies dans chaque contrat d’assurance.

plomberie-reparation-degat-eau
Entretenir vos canalisations permet d’éviter les fuites et éviter des dommages non indemnisés

L’indemnité prend en compte la remise en état de l’appartement, déduction faite de la vétusté des éléments assurés. Sachez que le coefficient de vétusté ne sera pas appliqué si les objets de valeur (comme des tableaux) dont le prix a été estimé par un expert. Votre assureur pourra vous régler l’indemnité en une ou plusieurs fois ou 50 % du montant du devis et le solde sur présentation de la facture de l’entreprise de BTP.

À l’issue de l’expertise, votre assureur vous adressera un devis des travaux à réaliser par un plombier qualifié de Paris avec une proposition de prise en charge ou de remboursement (cela dépend de la compagnie d’assurances). Si des matériels ou objets sont détériorés, leur valeur sera déterminée en fonction de leur état au moment du sinistre et non pas sur leur valeur d’achat. Après acceptation de votre part, les travaux pourront être engagés. En cas d’inondation très importante, le séchage pourra s’étaler sur plusieurs mois avec des relevés de taux d’humidité à intervalles réguliers. Si le relevé indique un taux d’humidité à inférieur à 25 %, les travaux de réfection (revêtements muraux et sols) pourront être réalisés. En cas de fuite dont la source se trouve dans les parties communes de l’immeuble, l’assureur de la copropriété devra intervenir.

Il arrive parfois qu’une contre-expertise soit demandée à votre initiative ou celle de votre voisin car vous n’approuvez pas l’estimation réalisée. Dans ce cas, c’est vous qui en supporterez le coût, sauf si votre contrat d’assurance vous offre une garantie « honoraires d’expert » qui couvrira les frais de contre-expertise, ce qu’il faudra vérifier en relisant attentivement votre contrat. Si deux expertises ne suffisent pas pour aboutir à un accord, un troisième expert sera désigné par le tribunal de grande instance pour trancher définitivement et mettre un mettre à votre litige.

La convention CIDRE ?

Pour les dégâts estimés à moins de 1600 € hors TVA et les dommages immatériels (perte de loyers, perte d’usage…) estimés à inférieurs à 800 €, les assureurs ont établi entre eux une convention d’indemnisation directe et de renonciation à recours en dégâts des eaux, appelée Cidre (Convention d’Indemnisation Directe et de Renonciation à Recours), qui concerne des conditions particulières de remboursement, si deux compagnies au minimum sont concernées par le même sinistre. Cependant, la convention Cidre n’est pas valable pour les recherches de fuites, les dégâts des eaux dus à des ruptures de canalisations enterrées et les infiltrations à travers la façade. Certains contrats ne prennent pas en compte les dégâts causés par l’humidité ou par la condensation ou des dommages occasionnés par une fuite sur une canalisation encastrée ou par un manque d’entretien, les infiltrations d’eau dans la façade et par les ouvrants.

C’est la raison pour laquelle vous devez lire attentivement votre contrat d’assurance ou contacter votre compagnie d’assurance pour savoir précisément à quel taux de remboursement vous pouvez prétendre.

Si vous souhaitez faire un désengorgement de canalisations à Paris, faites appel à un expert !