La maison en bois semble susciter un réel engouement ces derniers temps. Question de tendance, mais aussi du fait que le bois est un matériau plus facile à travailler, rentable et aussi respectueux envers l’environnement. Donc, si vous souhaitez vous lancer dans la construction d’une maison écologique, c’est le matériau idéal. Il fait aussi preuve d’une bonne isolation, thermiquement parlant. Cependant, tout comme les autres types de matériaux, il peut aussi présenter à la fois, des avantages et des inconvénients.

Une maison en bois : une option rentable et rapide

De nombreuses raisons font que le bois vaut le coup pour construire une maison.

Par rapport à une maison construite en parpaings, celle construite en bois peut nécessiter le même investissement, et encore moins auprès des maisons préfabriquées ou en kit. Toutefois, pour bien rentabiliser son budget, il faudrait aussi avoir une certaine notion sur ce domaine d’achat.

Par rapport à la construction d’une maison classique, le bois peut rendre les travaux beaucoup plus fluides, et cela, de la livraison au montage. La mise en place de l’ossature de la maison ne prendra que quelques jours, pour que l’équipe de construction puisse directement passer par l’assemblage. Et cela, pour n’importe quel type de maison en bois.

Une construction en bois est idéale à mettre en œuvre en saison sèche, tout simplement parce que cela permettra au constructeur d’entreprendre aisément ses services.

Le bois permet aussi de s’investir dans la construction design, tel qu’on peut le découvrir auprès d’un Chalet les houches, ainsi que dans les maisons modernes qui privilégie de ce matériau.

Dans le cas d’un sol qui dispose d’une portance assez faible, ou une zone qui est souvent soumise à des séismes, la maison en bois s’avère aussi être légère, ce qui lui permet de réduire les risques d’effondrement.

Un matériau qui nécessite d’être renforcé

Toujours par rapport à cette légèreté de la structure en bois, certes, bien que ce soit un avantage, cela peut aussi être un véritable inconvénient pour la maison, pour la simple raison que, si vous habitez une zone à fort intempéries, et notamment favorable au vent, la maison risque de subir sévèrement des dommages. Aussi, il est important d’optimiser le soubassement de la maison pour que celui-ci serve de lest.

Si on apprécie autant le bois pour l’isolation thermique qu’il est capable d’offrir, on l’apprécie moins pour ses performances en isolation acoustique. Car c’est un point qui varie selon l’épaisseur des murs et de plancher, dans le cas d’un simple bardage, il sera difficile d’appréhender une parfaite insonorisation. Ainsi, avant même la mise en place des travaux, pensez à prévoir plusieurs couches de murs épais pour optimiser cette performance.

Notez qu’il y a aussi différentes qualités de bois sur le marché, ce qui vous ramène à consulter un professionnel pour pouvoir choisir des bois de qualité pour construire votre demeure.

Quels sont les avantages de la maison en bois ?

Une maison en bois présente à la fois un intérêt esthétique et pratique. En somme, elle joint l’utile à l’agréable.

En effet, il est plus facile de soigner l’esthétique, et de personnaliser sa maison avec du bois. Sa capacité de découpe permet une diversité, tant dans la taille que dans la forme. Le bois a également l’avantage de pouvoir être associé à d’autres matériaux, comme le béton ou le verre, pour apporter une solidité et un rendu supplémentaire. Pour l’esthétique, la diversité dans les essences de bois offrent un plus grand choix.

Par ailleurs, l’ossature des murs en bois, plus fins que les murs en brique ou en parpaing, permettent de gagner en surface habitable. Ses propriétés favorisent également une meilleure isolation à toutes les températures.

Enfin, un avantage qui peut surprendre, mais qui n’est pas négligeable : des études ont montré que les murs de bois sont moins sujets au vandalisme.

Construire une maison en bois : combien de temps ça prend ?

Il n’y a évidemment pas de durée type pour la construction d’une ossature en bois. Néanmoins, sa durée de construction est généralement plus courte qu’une maison en béton. Les panneaux constituant l’ossature sont en effet fabriqués en usine et livrés sur le chantier pour y être assemblés. Ainsi, on gagne du temps en évitant les travaux de coffrage, de ferraillage, de séchage du béton.

Toutefois, pour définir précisément la durée d’une maison en bois, plusieurs facteurs entrent en compte :
– la surface de la maison
– la nature du sol, pour le terrassement
– le mode de construction : construisez-vous votre maison vous-même ou le faites-vous faire par un professionnel ?
– le nombre de personnes présentes sur le chantier et les compétences de chacun

D’une manière générale, si vous confiez la construction à un professionnel, les délais moyens sont de 4 à 6 mois, la majeure partie du délai étant consacrée au second œuvre, c’est-à-dire à l’intervention des électriciens, plombiers, chauffagistes, carreleurs et enduiseurs.

Le gain de temps par rapport à une construction traditionnelle est en moyenne de 2 à 3 mois.

Les normes à respecter

Le DTU (document technique unifié) 31.2 définit les normes à respecter pour la construction d’une ossature en bois. Il définit les paramètres les plus essentiels dans la construction d’une maison en bois : l’essence de bois, le mode d’assemblage, l’isolation, la pose des planchers, les ouvertures, l’étanchéité, les revêtements, ainsi que les raccordements à l’eau et à l’électricité.

La construction d’une maison en bois doit également respecter des règles communes à toutes les constructions. C’est notamment le cas du DTU 31.1, qui concerne la charpente et les escaliers, mais aussi le DTU 41.2 sur le bardage extérieur.

Une réglementation européenne doit également être respectée. Cette réglementation vise à harmoniser les normes dans toute l’union européenne. Concernant les constructions en bois, elles doivent respecter l’eurocode n°5 sur la charpente, ainsi que le n°8 sur la résistance sismique.

Votre construction doit enfin respecter le plan local de l’urbanisme (PLU), mis en place par la mairie de la commune de construction, qui a pour objet d’harmoniser l’identité architecturale de la ville.