Acheter des ampoules électriques vous place devant un choix embarrassant, tant les technologies ont changé leur forme, leur qualité et leur durée de vie ! On ne parle plus de watt mais de lumens correspondant à l’éclairement que produit l’ampoule et le rendement lumineux est estimé en lm/W. Avec une production de lumens suffisante pour éclairer la pièce souhaitée, il s’agit de choisir l’ampoule qui consomme le moins de Watt. La durée de vie d’une ampoule dépend du nombre d’allumage/extinction qu’elle pourra supporter.

Alors, quelle ampoule choisir, pour quelle durée de vie et quelle rentabilité ?

L’ampoule à incandescence

Inventée en 1878 par Thomas Edison, l’ampoule classique à incandescence a changé radicalement la vie des gens avec un allumage instantané. C’est un filament de tungstène porté à incandescence par le passage d’un courant électrique enveloppé dans une ampoule en verre sous vide. En chauffant à une température d’environ 2500° C, le filament produit de la lumière en rayonnant dans le spectre du visible de nos yeux. Mais la température extrême réduira l’épaisseur du filament, par conséquent la durée de vite de l’ampoule en diminuant peu à peu sa capacité d’éclairage et de luminosité.

Certaines ampoules contiennent un gaz inerte comme l’argon, le krypton ou le xénon pour augmenter leur durée de vie évaluée à maximum 1 500 heures. 95 % de l’énergie consommée par l’ampoule est transformée en chaleur, et la température de l’ampoule pourra monter jusqu’à 150° C avec des risques de brûlures, seuls 5 % de l’énergie restante est convertie en lumière.

Son efficacité varie en général entre 9 et 17 lumens par Watt ce qui est faible relativement aux autres technologies d’éclairage, toutefois l’ampoule à incandescence obtient le meilleur indice de rendu des couleurs, évalué à 100 ce qui équivaut à la lumière du jour. Une ampoule à incandescence de 60w correspond à 60 * 12 = 720 lumens. Mais cette technologie a fait son temps. En effet grande consommatrice d’énergie et supportant mal les cycles marche/arrêt, elle est remplacée par d’autres ampoules plus performantes. Les ampoules à incandescence ont été définitivement retirées de la vente fin 2012, décision prise par l’Union Européenne.

ampoule-duree-vie
Les ampoules classiques à incandescence ont été interdites afin de protéger l’environnement

L’ampoule halogène

Sa durée de vie est estimée entre 2 000 et 4 000 heures grâce à l’augmentation de la température par la présence dans l’ampoule d’un gaz halogène (fluor, brome ou iode) se combinant avec le tungstène « vaporisé » qui se dépose sur le filament et l’empêche de fondre. L’ampoule halogène se révèle 20 à 30 % plus efficace qu’une ampoule à incandescence pour sa capacité de luminosité et permet des économies d’énergie de 30 à 50 %. L’ampoule halogène donne un bon rendu des couleurs et on considère que sa luminosité est proche de celle du soleil, soit de 20 lm/W. C’est une puissance mieux adaptée pour des activités de lecture ou des travaux précis et méticuleux.

Mais cette ampoule coûte chère, car 93 % de l’énergie consommée est transformée en chaleur. Une ampoule halogène de 35 W correspond à 35 * 20 = 700 lumens. Les risques de brûlures causés par température de l’ampoule existent et l’ampoule halogène tolère mal les cycles marches/arrêts répétés. Les meilleurs électriciens de Paris 16 déconseillent d’utiliser des tubes halogènes d’une puissance supérieure à 100 W ne pouvant servir que pour un éclairage indirect. Toutefois, la technologie continue d’évoluer avec l’utilisation de nouveaux gaz moins gourmands en énergie.

L’ampoule fluo-compacte ou ampoule à économie d’énergie

Sa durée de vie est estimée 8000 h en moyenne. Elle est économe en consommation d’énergie ou dite basse consommation car elle consomme 5 fois moins qu’une ampoule à incandescence et éclaire de 60 à 100 lm/W. Sa technologie dérive du tube fluorescent inventé en 1910 par George Claude, physicien et chimiste français après avoir découvert le gaz néon Tube. Le tube fluorescent replié sur lui-même est utilisé principalement pour éclairer les enseignes des magasins, des grandes surfaces ou pour les éclairages industriels.

L’ampoule fluo-compacte est désormais concurrencée par la LED, mais tout de même fortement recommandée par les électriciens à Paris 8. Un ballast électronique (composant électronique agissant sur le courant électrique) provoque une décharge électrique importante en créant un champ magnétique avec les gaz contenus dans l’ampoule (argon et vapeur de mercure à basse pression). Ainsi seront créés des rayonnements ultraviolets invisibles à l’œil nu. La poussière fluorescente à la surface de l’ampoule (poudre de béryllium) transforme les rayonnements ultraviolets en rayonnements visibles (lumière).

Une ampoule fluo-compacte de 12 W correspond à 12 * 60 = 720 lumens. Attention : une ampoule fluo-compacte de mauvaise qualité aura besoin de plus d’une minute pour s’allumer complètement, ce qui peut poser problème pour une présence de très courte durée dans un endroit. Autre inconvénients majeurs : cette ampoule contient du mercure dangereux pour la santé avec un risque d’intoxication si l’ampoule se brise. Une polémique existe aussi sur la production des champs magnétiques pouvant provoquer des cancers de la peau ou une Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge. Enfin, les ampoules fluo-compactes ne doivent pas être jetées dans la poubelle normale car le mercure et le béryllium sont des gaz toxiques.

Les lampes à LED (Light Emitting Diode ou Diode électroluminescente DEL)

La durée de vie des ampoules LED est exceptionnelle, elle est estimée à 100 000 heures avec un nombre considérable de cycles marche/arrêt. Son fonctionnement est complexe : émission de la lumière lors du déplacement d’électrons entre deux semi-conducteurs.

Créé en 1962, le LED, composant électronique transformant l’électricité en source lumineuse, permet de produire de la lumière avec une très faible tension de quelques volts pour un très bon rendement lumière / énergie. Autrement dit, elles bénéficient d’une très longue durée de vie tout en chauffant très peu. Elles remplacement aisément les ampoules à incandescence de 40 W et moins. Les LED sont les ampoules avec le rendement lumineux le plus important, il se situe généralement entre 80 et 95 lm/W. Leur température ne présente aucun risque de brûlure, ces ampoules sont dotées d’une bonne résistance aux cycles arrêt/marche et ne sont pas polluantes.

ampoule-led-duree-vie
Les ampoules LED séduisent de plus en plus de consommateurs

Cependant, certaines ampoules LED produisent une lumière légèrement bleutée pouvant aggraver les DMLA et provoquer des problèmes de vision pour les jeunes enfants en cas d’expositions prolongées. C’est la raison pour laquelle il faut choisir des ampoules LED possédant des « petits carrés jaunes » convertissant la lumière bleutée en couleur non dangereuse.

Pour un éclairage complémentaire, prenez contact avec des électriciens parisiens qualifiés !