Nous allons parler aujourd’hui des ballons d’eau chaude et se poser la question de savoir quelles sont les différences entre le ballon échangeur et le ballon tampon.

ballons d’eau chaude

Qu’est ce que le ballon échangeur ?

Le ballon échangeur est raccordé au réseau hydraulique d’une chaudière de chauffage central. L’eau de chauffage circule dans le serpentin du ballon échangeur pour chauffer l’eau destinée à l’usage sanitaire et agit comme un radiateur.

Zoom sur le ballon tampon

Un ballon tampon est un ballon de stockage d’eau chaude permettant d’assurer l’inertie d’un circuit de chauffage à eau chaude (pour éviter les variations de température). L’apport de chaleur au ballon tampon peut être d’origine électrique, solaire thermique, géothermique, gazière, etc. Le ballon tampon permet de stocker l’énergie par stratification (énergie produite pour le chauffage par une chaudière, des panneaux solaires ou encore une centrale thermique), cette chaleur est restituée sous forme d’eau chaude vers des radiateurs ou vers un sol chauffant.

Le ballon tampon peut aussi servir à stocker la surproduction de chaleur d’une chaudière au bois, qui va produire une eau trop chaude ne permettant pas être envoyée directement vers les radiateurs.  L’eau de la chaudière est alors dirigée vers le ballon tampon puis repartira vers les radiateurs, à une température inférieure à celle sortie de la chaudière. Au bout de quelques heures le ballon sera à température confortable pour assurer le chauffage de la maison.

Quand faut-il remplacer vos ballons d’eau chaude ?

Les chauffe-eaux ont généralement une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans. Si cette période est dépassée, il est préférable de les remplacer. Vous prévenez ainsi une éventuelle panne qui pourrait nuire à votre confort et votre bien-être. Ces appareils électriques vous permettent d’avoir de l’eau chaude à volonté, que ce soit dans la salle de bain ou la cuisine. Sachez aussi que les nouveaux modèles de ballons d’eau chaude sont plus performants et plus designs. Les nouvelles technologies vous permettent également de faire des économies sur votre facture d’énergie.

Quoiqu’il en soit, il faut être attentif aux signes qui indiquent la vétusté de vos équipements. Vous noterez que la température de l’eau n’est plus stable alors que vous n’avez effectué aucun réglage. Elle baisse considérablement au cours de chaque utilisation. Il arrive aussi que la quantité d’eau chaude disponible ne soit plus suffisante. Vous ne pouvez plus vous laver les cheveux après votre douche. Ce n’était pourtant pas le cas auparavant.

Soyez également attentif à la couleur de l’eau parce que celle-ci doit toujours être translucide. Si ce n’est pas le cas, il se peut que l’intérieur du ballon d’eau chaude soit contaminé par la rouille.

Le matériel nécessaire

La mise en place d’un nouveau chauffe-eau est une intervention courante, mais elle demande beaucoup d’adresse de la part de l’artisan plombier. Pour éviter les erreurs d’installation, il procède par étape. Cela lui évite de se précipiter et de garantir une prestation de qualité. Il faut savoir que ce type de travaux dure 4 heures en moyenne. Cette durée d’intervention implique la vidange et le démontage de l’ancien ballon d’eau. Elle inclut aussi le montage du nouvel appareil. Il est tout aussi nécessaire d’utiliser les outils adéquats.

Dans le cadre d’une première installation, il faut une perceuse avec mode de percussion. Un crayon, un niveau à bulle et un mètre à ruban aident à déterminer l’emplacement du chauffe-eau. Le plombier utilise aussi un jeu de clés plates et une paire de pinces multiprises. Il lui faut également un tournevis d’électricien. Pour le raccordement, il est indispensable d’utiliser de la pâte d’étanchéité, de la filasse et des joints fibre. Il se munit aussi de chevilles et de goujons de fixations adaptés au support de l’appareil. Le plombier a aussi besoin de différents accessoires pour les chauffe-eaux à accumulation.

Il s’agit notamment d’un vase d’expansion, d’un siphon et d’un groupe de sécurité. Il est tout aussi important d’utiliser des raccords diélectriques ainsi qu’un mitigeur thermostatique et des flexibles de raccordement.

Privilégiez l’intervention d’un plombier professionnel

Beaucoup de chauffe-eaux fonctionnent au gaz naturel. Il s’agit de combustibles facilement inflammables. Cela signifie qu’une erreur d’installation risque d’engendrer de graves incidents. Pour cette raison, il est toujours préférable de recourir au service d’un plombier compétent. Ses compétences et son expertise vous aident aussi à choisir le bon équipement adapté à vos besoins.

De nombreuses caractéristiques techniques doivent être prises en compte. Ces dernières constituent même des éléments de comparaison entre les différents appareils disponibles sur le marché. Elles aident à mieux évaluer leur performance et à déterminer si les chauffe-eaux ont un bon rapport qualité/prix. Le spécialiste en plomberie vous aide aussi à trouver un appareil compatible avec votre salle de bain. Il existe effectivement des modèles qui ne prennent pas beaucoup de place.

Ils sont destinés aux pièces de petite taille. Il veille aussi à ce que l’appareil soit correctement installé conformément aux recommandations faites par le constructeur. De ce fait, votre nouveau ballon d’eau chaude peut être utilisé de façon optimale. Il vérifie que tout fonctionne correctement et qu’il n’y a aucune fuite d’eau. Il s’assure aussi que le chantier est parfaitement propre avant de partir.
Vous pouvez faire appel à ses services pour réaliser les entretiens de votre nouveau chauffe-eau. Cette étape est importante si vous voulez qu’il ait une longue durée de vie.

N’hésitez pas à contacter votre plombier ou bien nos plombiers travaillant tout le 92, 93, 94 …ect, dans toute l’Ile de France.