Le tartre est un agent dangereux pour les équipements électriques, et notamment pour le ballon d’eau chaude. Il va réduire la production d’eau chaude. Explications !

Le fonctionnement de la production d’eau chaude

Le ballon d’eau chaude électrique ou chauffe-eau électrique, ou cumulus est l’installation indispensable pour assurer la production d’eau chaude nécessaire à notre consommation quotidienne. Cuve fermée, elle cache une résistance électrique commandée par un thermostat. C’est cette résistante qui chauffe l’eau froide arrivant dans la cuve dont le thermostat stoppe l’alimentation électrique lorsque l’eau est à une température correcte. La circulation de l’eau s’effectue à l’intérieur de la cuve lorsqu’on ouvre son robinet d’eau chaude pour laver la vaisselle ou prendre une douche. La cuve est toujours pleine d’eau. L’eau froide sous pression remplace progressivement la quantité d’eau chaude utilisée, puis le thermostat remet en route la résistance électrique pour faire remonter la température de l’eau. Il est impératif de posséder un limiteur de pression (groupe de sécurité) sur l’arrivée générale d’eau froide car le ballon se trouve en permanence sous la pression de l’eau froide.

Un ballon d’eau chaude est constitué d’une jaquette en tôle peinte, d’une isolation (mousse de polyuréthane), d’une cuve émaillée ou non, d’une canne d’aspiration d’eau chaude (qui prend l’eau en partie haute), d’une résistance électrique (résistance thermo-plongée ou thermoplongeur ou résistance stéatite), d’une arrivée  d’eau froide (en partie basse du ballon), d’un boîtier du thermostat, d’un capotage de la partie électrique. Sans oublier le groupe de sécurité, essentiel et obligatoire à poser sur tous les systèmes de production d’eau chaude sanitaire à accumulation. L’eau se dilate lorsqu’elle chauffe et la pression peut provoquer des fuites au niveau des joints. Le groupe de sécurité contrôle en permanence la pression à l’intérieur du ballon et garantit l’écoulement du trop-plein en cas de surpression (à partir de 3 bars).

Canalisation et calcaire
Préservez votre installation et vos canalisations

Le tarte est l’ennemi de vos installations

Un ballon d’eau chaude entartré, réduit les performances de votre installation. En effet, le tartre est un dépôt calcaire issu de la précipitation des minéraux contenus dans l’eau sous l’effet de la chaleur. Le tartre se loge dans les canalisations, les bouilloires, les machines à laver le linge ou la vaisselle, le chauffe-eau ou ballon d’eau chaude. Il abîme considérablement ces appareils et réduit leur durée de vie. Le tartre se présente sous la forme de dépôts blancs qui se déposent sur les résistances, parois, canalisations, etc. Sachez que le calcaire qui se dépose sur la résistance des machines à laver génère une surconsommation de 30 % de lessive. L’entartrage provoque une réduction du diamètre des canalisations. Par exemple : un millimètre de calcaire déposé dans un tuyau de vingt millimètres de diamètre équivaut à 15 % de rendement perdu. Aussi, l’entartrage excessif d’une chaudière bloque le transfert thermique et l’efficacité de l’échange, le grippage des robinets et thermostats. Il provoque une surconsommation d’énergie, par conséquent une facture d’énergie plus élevée.

Le tartre est essentiellement composé de carbonate de calcium, plus ou moins coloré par des oxydes métalliques, matières organiques, etc.  Heureusement, des matériaux comme l’inox, le téflon, etc. ralentissent la formation de tartre. Boire une eau très calcaire n’est pas dangereuse pour la santé mais les dépôts de tartre augmentent le risque de proliférations bactériennes, surtout lorsque les eaux stagnent à une température élevée.

Comment faire pour éviter le pire, c’est-à-dire la panne et l’absence d’eau chaude ?

Si vous constatez que l’eau met beaucoup trop de temps à chauffer, il faudra certainement procéder au détartrage du ballon d’eau chaude, et plus précisément autour de sa résistance à cause de son contact direct avec l’eau. La température de l’eau est l’une des principales sources de l’apparition du tartre. C’est la raison pour laquelle, il est judicieux de bien entretenir la tuyauterie, car l’entartrage risque de bloquer la circulation de l’eau, voire de détruire les canalisations. À long terme, vous constaterez aussi une surconsommation électrique, il s’ensuivra un surcoût sur votre facture d’électricité.

Comment détartrer le ballon d’eau chaude ?

Travaillez à deux de préférence. Avant toute intervention, vous devrez impérativement couper l’alimentation électrique du ballon d’eau chaude. Après avoir effectué la vidange, il faudra d’abord ouvrir le ballon d’eau chaude électrique en ôtant le cache de protection. Après avoir déconnecté les câbles électriques du thermostat, vous pourrez ensuite le démonter en dévissant la bride de votre chauffe-eau qui contient plusieurs vis. Une fois les écrous enlevés, vous sortirez la bride avec délicatesse pour ne pas détériorer la résistance. Il est fort possible qu’une petite quantité d’eau s’échappe du ballon, il est alors utile de prévoir une petite bassine pour la recueillir.

Après avoir enlevé le joint, vous en profiterez pour vérifier son état. S’il est très abîmé, il faudra le remplacer. Détartrer le ballon d’eau chaude signifie éliminer l’intégralité du calcaire qui s’y trouve. C’est une opération relativement facile puisque le tartre ne colle pas aux parois. Vous pouvez utiliser une solution détartrante achetée dans un magasin spécialisé en laissant agir environ 30 minutes. Il faudra ensuite rincer à plusieurs reprises l’intérieur de la cuve. Avant de procéder au remontage du ballon d’eau chaude, il est recommandé de nettoyer aussi la résistance et l’anode (protection contre la corrosion de la cuve), et éventuellement de les changer si leur état est très dégradé. Vous procéderez de façon rigoureusement inverse pour remonter le ballon d’eau chaude. Lors du resserrage de la bride, les écrous devront être serrés en quinconce et non les uns à la suite des autres. Une fois le remontage effectué, il faudra ouvrir l’arrivée d’eau froide du groupe de sécurité et le robinet d’eau chaude le plus éloigné du ballon d’eau chaude pour évacuer l’air accumulé dans le cumulus électrique. Vous pouvez considérer que le ballon d’eau chaude est complètement rempli, dès lors que l’eau coule sans discontinuité par le robinet.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Pour prévenir la formation du tartre, les experts préconisent la solution anti-tartre que l’on installe très facilement sur l’arrivée d’eau froide du ballon d’eau chaude. Il s’agit tout simplement d’un filtre anti-calcaire et anti-corrosion rempli de cristaux de polyphosphate petit calibre, qui permettra de préserver pour longtemps le bon état des canalisations. Ce filtre fonctionne comme une petite station de traitement contre le tartre et permet à l’eau de circuler à l’intérieur, tout en retenant et dissolvant le calcaire. C’est une solution fiable et économique.

Eau garantie sans calcaire
Robinet sans calcaire grâce à un système de filtre aux cristaux de polyphosphate

Cependant, en cas de doute sur ces manipulations de ballon d’eau chaude, et surtout dans des régions très calcaires comme l’Ile-de-France il est préférable de s’en remettre à des plombiers sur Paris pour faire un détartrage ou poser un système anti-tartre performant.

Pour mémoire, la facture de détartrage d’un ballon d’eau sera à réglée par le propriétaire du logement, tandis que la purge du bloc de sécurité est à la charge du locataire. Enfin, pour faciliter l’achat de cette prestation, je vous conseille de lire l’article sur comment économiser votre consommation d’eau.