La plomberie, dont le nom vient du latin « plumbum » ou « plomb » c’est la gestion de l’eau, c’est-à-dire son acheminement, son évacuation, son assainissement. Au fil des siècles, et à travers le monde plusieurs civilisations comme les Romains, les Babyloniens, les Sumériens, les Incas ou encore les Chinois, bien longtemps avant notre ère, ont su inventer et échafauder des systèmes d’irrigation ingénieux et complexes pour pratiquer l’agriculture et pourvoir aux usages domestiques.

Et si on parlait du métier de la plomberie !

Il faut le savoir, un plombier ne sera jamais au chômage. C’est un expert, rompu à l’urgence et très recherché dans le domaine des installations sanitaires. On a toujours besoin d’un plombier, dépanneur-réparateur-sauveur, lors de nombreux incidents domestiques que sont les dégâts des eaux. Ainsi, il se déplace de chantiers en chantiers, petits et grands, ou chez des particuliers. Un robinet qui fuit, une canalisation qui explose après le dégel, des éviers, douches ou sanitaires bouchés, etc. sont les sinistres les plus courants.

Mais le plombier Paris 13 gère aussi l’installation de toutes les canalisations neuves et les tuyauteries tant pour le gaz que pour l’eau. Son intervention va bien au-delà du dépannage standard, car le plombier s’occupera aussi de l’aménagement de salles de bains comme de l’installation de piscines, de fontaines, ou d’équipements collectifs et industriels.

Garantir le bon acheminement de l’eau vers les équipements destinés à cet usage est l’une des fonctions du plombier (monteur sanitaire ou installateur sanitaire). Il sera chargé de l’installation et du débouchage canalisations Paris, de gaz et d’air comprimé vers les appareils pour permettre le fonctionnement convenable de l’ensemble. Il participe aussi à l’aménagement des travaux dans des bureaux, nouveaux logements ou édifices publics.

Mais le plombier possède bien d’autres compétences, il pourra être amené à faire des travaux d’électricité et installer un circuit électrique flambant neuf dans des immeubles ou pavillons neufs ou anciens. L’installateur en thermique et sanitaire réalise des installations de chauffage central et de sanitaire. Ainsi, il pourra également intervenir en tant que chauffagiste sur des conduites de cheminées et du chauffe-eau, des filtres de diverses installations comme les brûleurs d’une chaudière ou des pompes à chaleur ou des ventilations mécaniques contrôlées (VMC).

Comment travaille le plombier ?

Il prépare, assemble, fixe et pose tous les éléments nécessaires à la mise en place d’un dispositif de chauffage central, d’un équipement sanitaire, d’une installation de production et de distribution d’eau chaude sanitaire, d’une VMC individuelle. Il raccorde, règle et met en service ces dispositifs. Il procède également aux réparations éventuelles de divers éléments défectueux.

Un bon plombier maitrisera son environnement et les matériaux qu’il utilise !
Un bon plombier maitrisera son environnement et les matériaux qu’il utilise !

Le plombier doit maîtriser parfaitement  les systèmes d’arrêt, d’isolement, de vidange, de remise en service et appliquer les règles professionnelles et réglementaires (gaz, électricité…). Il répare les appareils sanitaires et  remplace les installations détériorées, le plus souvent dans des situations délicates et impérieuses dans des locaux, en présence des clients ou des occupants.

À partir des plans élaborés en amont sur les données des architectes, le plombier Paris pourra déterminer la disposition des tuyauteries en fonction de l’emplacement des équipements. Il perce les planchers et les cloisons pour aménager les conduits de circulation des fluides. Dans l’exercice de ces missions, un plombier analyse un par un la nature des équipements alentour pour assurer le parfait fonctionnement des appareils en accord avec les contraintes existantes.  L’installateur en thermique et sanitaire travaille essentiellement dans des locaux clos et couverts.

Sur un chantier, il interviendra souvent en même temps que d’autres professionnels (électriciens, maçons, plâtriers, peintres…). Il sera capable de travailler en complète autonomie d’exécution sur de petits chantiers, mais sur des chantiers de grande envergure, le professionnel sera encadré par un chef d’équipe. Celui-ci devra lui confier quotidiennement les tâches à réaliser ainsi que les matériels et matériaux nécessaires, éventuellement à la mise en service de l’installation. Travaux d’entretien, de dépannage et de rénovation lui seront confiés après quelques années d’expérience réussie.

Et comment devient-on plombier ?

Pas d’avenir pour un plombier sans les compétences techniques indispensables. Pour les acquérir, l’intéressé devra suivre une formation spéciale de CAP installateur sanitaire ou CAP installateur thermique, d’une durée de deux ans pour le premier niveau.  Une spécialisation est possible comme un BAC professionnel ou un Brevet professionnel « équipements sanitaires et génie climatique »  ou une Mention Complémentaire (MC).

Pour aller plus loin, l’étudiant poursuivra son parcours pour obtenir un BTS « fluides énergie environnements option génie sanitaire et thermique ». Ces formations sont très appréciées des employeurs qui ont besoin de professionnels qualifiés. Le plombier sera aussi plombier chauffagiste ou sanitaire ou ouvrier professionnel niveau II en installation thermique et sanitaire. Il peut être également monteur en installations thermiques, en plomberie chauffage ou en équipements techniques du bâtiment.

Que doit savoir un plombier compétent ?

Une bonne connaissance des matériaux utilisés est primordiale, mais aussi maîtriser les sciences de circulations des fluides, l’hydraulique, la thermique et les règles de sécurité et de conformité à respecter sur un chantier. L’apprenti plombier apprendra à lire et comprendre des plans, schémas et fiches techniques, voire à les dessiner. En effet, il sera probablement confronté à des problèmes de calcul de débit ou de tension lors d’une installation, neuve ou défectueuse.

Un plombier professionnel sera disponible 24h/24 et 7j/7 !
Un plombier professionnel sera disponible 24h/24 et 7j/7 !

Il devra bien entendu apprendre à poser et réparer des appareils sanitaires, c’est-à-dire posséder une excellente technique manuelle pour façonner la tuyauterie, effectuer des soudures et des connexions et assurer l’étanchéité des canalisations. On lui demandera de tracer les emplacements des appareils et le parcours des tuyauteries. Le plombier du 21ème siècle doit s’adapter au développement de nouvelles techniques car l’évolution des technologies et le développement des énergies renouvelables confèrent une nouvelle dimension à l’exercice de sa fonction.

Le plombier est un sportif et homme de terrain dont les postures sont souvent inconfortables. C’est un métier qui nécessite une très bonne condition physique, car un plombier doit transporter de lourdes charges. On lui demande aussi d’être disponible, polyvalent et mobile  24 h sur 24 h, les missions de dépannage étant par définition imprévues.

L’artisan plombier Paris 9 aura forcément son permis de conduire et ses horaires de travail seront nécessairement souples et extensibles. Aussi il doit se préparer à intervenir en fin de journée, les jours fériés et les week-ends et faire de longs trajets. On demandera aussi au professionnel plombier d’avoir un bon relationnel avec ses clients, éventuellement d’être pédagogue pour répondre à leurs questions et les conseiller si nécessaire.

Sur un chantier de construction, il aura la responsabilité de coordonner différents professionnels, qui seront maçons, électriciens, ou autres intervenants. Rigoureux, méthodique, et organisé, il sera capable de prendre des initiatives et savoir travailler en équipe. Des facultés d’adaptabilité sont exigées car le plombier interviendra dans des environnements domestiques ou industriels divers et variés.

Est-ce un métier évolutif ?

Oui, après quelques années d’expérience, un plombier peut prétendre à devenir conducteur de travaux, chef de chantier, contremaître, monteur en installation thermique, plombier zingueur, technicien de chantier en plomberie. Et pourquoi-pas créer son entreprise, s’il dispose de l’indispensable capital financier. Dans ce cas des compétences en commerce, en gestion et en comptabilité seront très utiles.

La plomberie vous interpelle ? Alors n’hésitez pas à rencontrer des professionnels qualifiés dans l’exercice de leur métier, c’est le meilleur moyen de vous faire une vraie idée de leur quotidien.

Si cet article vous a intéressé, lisez aussi celui-ci sur les trucs et astuces pour économiser l’eau !