• Soupape de sureté

     

    Parfois appelée soupape de sécurité, cet organe fait généralement partie du groupe de sécurité des appareils de chauffage. Elle régule la pression pour protéger l'appareil contre les incidents domestiques/professionnels, notamment les explosions. Lorsque la pression de l’appareil atteint son seuil limite, le fluide surcomprimé est automatiquement évacué par la soupape de sûreté.

    La soupape de sûreté ne s’active que très rarement. Dans la plupart des cas, il suffit en effet de réduire manuellement la température pour faire baisser la pression. Par ailleurs, les équipements sont dotés d’autres dispositifs qui s’enclenchent en cas d’anomalie. Lorsque ces derniers ne fonctionnent pas ou ne parviennent pas à réduire la pression, la soupape de sûreté se déclenche.

    Dans le cas des circuits de chauffage fermés, la pression grimpe parallèlement à la température. Si l’appareil chauffe excessivement, la pression doit rapidement être évacuée. La soupape s’ouvre, laissant échapper cette pression jusqu’à ce qu’elle redescente au seuil. Ce dernier est défini par tarage.

    La soupape de sûreté reste fermée tant que la pression est inférieure à la valeur maximale. Elle s’ouvre à faible débit lorsque a pression atteint ou dépasse légèrement la valeur maximale. Le ressort de la soupape réagit sous l’effet de la pression de tarage, ce qui provoque l’ouverture du clapet. L’ouverture à débit maximale est rare mais possible. Elle est déclenchée lorsque la pression interne grimpe jusqu’à 110% de la pression de début d’ouverture ou PDO.

    En s’ouvrant, la soupape de sûreté évacue le surplus de pression. Elle reste dans cette position jusqu’à ce que la pression ne suffise plus à soulever le clapet. La fermeture de la soupape contribue à l’étanchéité du système.

    Les soupapes de sûreté basiques sont dépourvues de manomètre. Les versions plus élaborées intègrent un manomètre qui affiche la pression à laquelle l’appareil fonctionne. Il existe aussi des soupapes de sécurité différentielles qui empêche les sifflements. Enfin, il y a les modèles thermiques qui sont surtout nécessaires sur les chaudières à combustible solide. En cas de surchauffe, la soupape thermique s’active automatiquement pour refroidir l’appareil.

    Afin de fonctionner correctement, la soupape de sûreté a besoin d’être tarée. Le tarage en question peut être défini à 3 bars ou à 7 bars. La soupape ne se déclenche donc que lorsque la pression atteint ou dépasse 3 ou 7 bars.

     Notez que la soupape de sûreté protège aussi les robinets et conduits d’alimentation. Une fois installée, la soupape empêche la circulation d’une haut à trop haute pression.

    Soupape de sureté





  • Devis gratuit

    01 40 33 88 33

  • helloartisan houzz
  • Devis gratuit en ligne
    Réponse en 2h
    Marvin Belmard - Fondateur & Conducteur de Travaux Entreprise la mieux notée sur Paris Exclusivité Internet : -10% sur votre premier devis Nous vous répondons en 2h
  • Moyens de paiement acceptés

    Belmard Batiment