• Calorifuge

     

    « Calorifuge » se dit des substances qui ne sont que peu conductrices de la chaleur. Il peut s’agir, par exemple, de laine minérale, de polystyrène ou de liège. Dans le domaine de la plomberie, les isolants utilisés sont de la mousse de polyuréthane, du caoutchouc cellulaire, ou des coquilles en fibres minérales (laine de verre ou de roche) revêtues d’aluminium ou de PVC. 

    En ce qui concerne cet habillement supplémentaire de la substance calorifuge, une tuyauterie présente en extérieur pourra être recouverte d’acier, pour résister aux intempéries, au froid, et aux attaques des rongeurs. 

    Calorifuger consiste donc à recouvrir de calorifuge une surface, un conduit ou un tuyau. Concrètement, il s’agit d’habiller les tuyaux, grâce à des manchons en caoutchouc cellulaire, ou avec de la mousse de polyuréthane, ou encore au moyen de coquilles en fibres minérales. Tous ces matériaux de calorifugeage sont aptes à supporter des températures pouvant aller jusqu’à 100°Celsius, ce qui est largement suffisant pour un réseau d’eau chaude sanitaire ou de chauffage domestique. 

    Le calorifugeage est essentiel pour le confort des bâtiments d’habitation, car il évite des déperditions importantes de chaleur au niveau des tuyaux d’eau chaude sanitaire ou des canalisations du réseau de chauffage. La déperdition de chaleur est particulièrement forte quand les tuyaux passent dans une pièce non chauffée, telle que sous-sol ou garage. En hiver, le calorifugeage évite le gel des canalisations. 

    Un bon calorifugeage permet de faire de notables économies sur ses dépenses d’électricité ou de gaz liées à la production d’eau chaude. Mais ce n’est pas tout. Il empêche également, en maintenant l’eau chaude à température constante, la prolifération des légionnelles, ces bactéries naturellement présentes dans l’eau, mais qui adorent se développer dans les eaux stagnantes ou peu chaudes. 

    Quand on sait que la légionellose est une maladie potentiellement mortelle, qui entraîne des infections pulmonaires aigues, le terme d’eau chaude « sanitaire » n’a jamais aussi bien porté son nom. Il est essentiel, pour votre porte-monnaie comme pour votre santé, de pouvoir disposer d’un réseau d’eau chaude parfaitement calorifugé, et réglé sur une température constante, idéalement entre 55°Celsius et 60°Celsius. 

    Tous les calorifugeages ne se valent pas. Leur performance est évaluée sur une échelle qui va de 1 à 6. Ainsi, par exemple, la classe 4 correspond à la norme RT2012, obligatoire pour construire un bâtiment neuf ou pour rénover un bâtiment existant, et au label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Les meilleurs revêtements calorifuges actuellement sur le marché sont les plus épais. 

    Rapide à réaliser, le calorifugeage s’effectue généralement grâce à la pose de manchons sur les tuyaux, mais en cas de surfaces peu accessibles, il est possible de procéder à la projection de mousse polyuréthane, ou au soufflage de laine minérale.

    Calorifuge





  • Devis gratuit

    01 40 33 88 33

  • helloartisan houzz
  • Devis gratuit en ligne
    Réponse en 2h
    Marvin Belmard - Fondateur & Conducteur de Travaux Entreprise la mieux notée sur Paris Exclusivité Internet : -10% sur votre premier devis Nous vous répondons en 2h
  • Moyens de paiement acceptés

    Belmard Batiment