• Absorbeur

    L’absorbeur est un composant fondamental des capteurs thermiques, en particulier les panneaux solaires. Il absorbe l’énergie solaire et la transforme en chaleur. C’est après cette conversion que la chaleur est transférée au fluide caloporteur. Pour fonctionner, l’absorbeur doit être équipé d’un réseau de canaux qui couvre généralement l’intégralité des panneaux solaires avec un intervalle moyen de 10 à 12 cm.

    On distingue trois principaux types d’absorbeurs.

    On parle d’absorbeur avec transfert thermique intégral lorsque le dispositif est entièrement irrigué par des canaux de faible section. L’intervalle entre ces derniers est très serré. Cette conception s’accompagne d’un excellent rendement.

    Le type échelle présente des canaux parallèles qui sont connectés à deux tubes distincts : un aller et un retour. L’ensemble s’apparente à une échelle, d’où l’appellation des absorbeurs.

    Les modèles à serpentins tendent à disparaître à cause de leur faible performance. Le tube d’irrigation prend la forme d’un serpentin qui peut être soudé ou collé directement sur la feuille. Les pertes de charges sont assez importantes et la fabrication n’est pas particulièrement aisée. En revanche, le système permet le raccordement de plusieurs capteurs.

     Outre les types et formes, les absorbeurs peuvent se distinguer en fonction des matériaux de fabrication.

    L’acier a été fréquemment utilisé sur les premiers modèles. Les absorbeurs en acier n’ont pas rencontré un franc succès dans la mesure où le matériau est vulnérable à la corrosion. L’acier inoxydable a donc pris le relai. Dans la majorité des cas, l’absorbeur présente des tubes en acier inoxydable sous forme de serpentin. Ces canaux d’irrigation sont collés entre deux feuilles d’aluminium. Le dispositif est de ce fait plus résistant à la corrosion. Néanmoins, le rendement reste assez faible.

    L’aluminium est également courant sur les anciens absorbeurs. On parle de roll-bond lorsqu’il se compose de deux feuilles d’alu préalablement recouvertes d’une couche d’enduit avant d’être pressées puis soudées. Par la suite, les feuilles subissent un gonflage à haute pression. Toujours dans la famille des absorbeurs en aluminium, il y a les modèles à caloduc qui sont équipés d’un système d’échange de chaleur en acier inoxydable.

    Aujourd’hui, les absorbeurs sont majoritairement équipés de tubes en cuivre ou de canaux en inox. Ces tubes sont soudés sur une feuille d’aluminium, d’aluminium plaqué de cuivre ou de cuivre. La durée de vie peut atteindre voire dépasser 20 ans.

     L’absorbeur est donc vital au panneau photovoltaïque. Il convient de ce fait de bien vous renseigner sur le matériau de fabrication et les spécificités du produits pour assure son adéquation avec les conditions d’usage.

    absorbeur





  • Devis gratuit

    01 40 33 88 33

  • helloartisan houzz
  • Devis gratuit en ligne
    Réponse en 2h
    Marvin Belmard - Fondateur & Conducteur de Travaux Entreprise la mieux notée sur Paris Exclusivité Internet : -10% sur votre premier devis Nous vous répondons en 2h
  • Moyens de paiement acceptés

    Belmard Batiment