Chauffage solaire

Le chauffage solaire s’inscrit dans une politique de recherche d’énergies renouvelables. Ces énergies ont pour particularité d’être naturelles et d’avoir un renouvellement rapide qui n’abîme pas la planète. En effet, les énergies comme le gaz ou l’électricité nécessitent beaucoup de moyens pour être utilisées dans les maisons et sont extrêmement polluantes. De plus, les énergies fossiles possèdent une capacité de renouvellement lente comparée à notre utilisation et se raréfient de plus en plus, faisant flamber les prix. Ce pourquoi, afin de préserver notre planète, la question de l’énergie renouvelable est primordiale. Et, parmi ces fameuses énergies considérées comme inépuisables et non-polluantes, il y a l’énergie solaire.

Le chauffage solaire, comment ça fonctionne ?

Le chauffage solaire est un mode de chauffage qui a recours à l’énergie solaire pour fonctionner. L’utilisation de la chaleur du soleil n’est pas une nouveauté, elle est utilisée depuis la nuit des temps avec l’effet de serre, par exemple. Mais, auparavant, être chauffé grâce à la lumière du soleil nécessitait d’habiter dans une zone à fort ensoleillement. Le chauffage solaire moderne fonctionne grâce à l’installation de panneaux solaires sur le toit de votre maison. Ses panneau solaire sont constitués de capteurs solaires thermiques, ou photo voltaïques, qui convertissent les royaux lumineux du soleil en énergie thermique voir électrique. Cette énergie est ensuite dispersée dans la maison. Les innovations permettent de capter la chaleur du soleil dans des zones faiblement ensoleillées, grâce à des panneaux solaires toujours plus réduit.

L’énergie solaire a beaucoup d’avantages, c’est une énergie :

  • Disponible. En France, le chauffage solaire est possible partout.
  • Gratuite. La chaleur du soleil ne se monnaie pas.
  • Économique. Le chauffage solaire permet de réduire la consommation en matière de chauffage.
  • Non polluante. Un mètre carré de panneau solaire rejette 300 kg de gaz carbonique par an, soit la même quantité qu’une voiture parcourant 2000 km.

Une énergie pour le futur

En France, la réglementation thermique RT 2012 impose à toutes les maisons individuelles nouvellement construites d’utiliser une énergie renouvelable. Cette loi n’oblige pas explicitement de passer à l’énergie solaire, mais les avantages de celui-ci en font une énergie renouvelable incontournable. La baisse de bilan de consommation que permet le chauffage solaire, ainsi que le chauffe-eau solaire individuel (CESI), en font une énergie non négligeable, rendant intéressant de quitter vos énergies habituelles pour passer au solaire.

Quand on sait que le chauffage et l’eau chaude représente 75% des dépenses énergétiques d’une maison, passer au chauffage solaire peut à la fois être un geste citoyen et une économie considérable.

Les normes à respecter

Avec le souci toujours plus grand du respect de l’environnement, l’énergie solaire constitue un mode de chauffage qui gagne à se développer. Les Français sont de plus en plus nombreux à envisager de passer à ce mode de chauffage, non seulement par souci écologique, mais également pour les économies que l’énergie solaire permet. Pour pouvoir installer chez soi un système de chauffage à l’énergie solaire, il est primordial que le domicile respecte un certains nombres de critères. Il existe en effet une nouvelle réglementation thermique datant de 2012, et nommée « Norme RT 2012 » qui dicte les différentes règles auxquelles doivent se plier les maisons pour être éligibles à l’installation d’un tel système.

D’ailleurs, tous les permis de construire à compter de l’année 2013 ne pouvaient être attribués qu’à des projets de maison respectant ces normes. Ainsi, on découvre dans la liste des conditions d’isolation strictes. L’objectif de cette norme qui touche les constructions neuves est avant tout de limiter la consommation énergétique à 50 kWhEP/m2 par an, soit 100 de moins que ce qui était exigé précédemment et qui avait été imposé par la norme RT 2005.

C’est déjà bientôt une nouvelle norme qui s’apprête à voir la jour et qui s’inscrit dans la continuité des précédentes : la Norme RT 2020. L’objectif de cette nouvelle réglementation thermique est claire, faire en sorte que les nouvelles habitations produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Comment mettre en place un chauffage à l’énergie solaire chez soi ?

Il existe différentes données à prendre en compte lors d’un projet d’installation de chauffage par énergie solaire au sein de son domicile. Ainsi, il s’agira dans un premier temps de se renseigner sur les besoins de son lieu d’habitation en lien avec sa région de résidence. La France est ainsi divisée en plusieurs zones classées en fonction de l’ensoleillement annuel. En effet, dans la partie sud de la France, et notamment dans la zone 4 qui correspond aux départements méditerranéens, le rayonnement solaire est jusqu’à 50 % plus important que dans le nord de l’Hexagone. En fonction de la surface de l’habitation, du nombre de personnes qui y vivent et, bien sûr, de la zone climatique, la taille nécessaire des panneaux photovoltaïques variera.

A titre d’exemple, dans la zone 1 (soit celle qui correspond au nord de la France), la surface des capteurs devra être de 3 à 5,5 m2 pour une habitation logeant trois ou quatre personnes. Pour une même configuration de foyer mais cette fois-ci en zone 4, des panneaux photovoltaïques de 2 à 3,5 m2 suffiront. Il est à noter que le volume du ballon d’eau chauffé par énergie solaire variera en fonction des mêmes critères.

Abandonnez donc votre entretien chaudière gaz et essayer le solaire. N’hésitez pas à contacter Belmard maison si vous avez des questions sur le chauffage solaire, ou si vous souhaitez effectuer une rénovation de votre chauffage après un dépannage chaudière dans votre maison, pour vous mettre aux énergies renouvelables.