Vous avez déniché une jolie petite maison à la campagne, mais dans laquelle il faudra réaliser quelques travaux, notamment l’installation de sanitaires, installation souvent complexe.

Il existe cependant une alternative qui nécessite des travaux plus simples, c’est l’installation d’un WC broyeur qui peut se faire en l’espace d’une journée. Voici quelques détails indispensables à connaître avant de mettre en œuvre votre projet.

Un fonctionnement à l’électricité

Pour être installé, le WC broyeur nécessite une arrivée d’eau et de l’évacuation indispensables aux toilettes classiques ainsi qu’une arrivée électrique pour fonctionner. Cependant il n’a pas besoin d’une grande évacuation d’eau pour fonctionner, le WC broyeur convient bien pour les canalisations de petit diamètre (moins de 100 mm, au minimum 30 mm) même en cas de faible pente.

Le WC broyeur  consomme peu d’eau, jusqu’à trois litres par chasse d’eau. Vous pouvez concevoir de  raccorder l’évacuation des autres eaux usées de votre habitation vers le broyeur et le clapet anti-retour empêchera les débordements. Il prend peu d’espace et peut-être installé dans une salle de bains, un grenier, un sous-sol, bref il faudra trouver le petit coin adéquat.

Un fonctionnement à l’électricité imposera de mettre en place des mesures de sécurité, notamment en cas de coupure d’électricité, car à ce moment-là, le broyeur sera de fait débranché et l’eau des toilettes pas évacuée car la chasse d’eau sera hors service. C’est la raison pour laquelle les professionnels recommandent l’usage d’une prise électrique avec disjoncteur différentiel dont l’objectif est de protéger l’appareil des coupures d’électricité occasionnelles.

Un système de broyage des déchets organiques

Le WC sanibroyeur branché à une installation électrique est constitué d’un moteur équipé de lames ou de râpes qui permettent de broyer les déchets présents dans l’eau de la cuvette pour ensuite les propulser dans le réseau des eaux usées du logement. Il a la fonction d’une pompe de relevage. Il existe trois procédés de broyage qui sont le couteau, l’axe moteur supporte à la fois un couteau en inox et une turbine, la râpe : l’axe moteur supporte une râpe jouant un rôle de turbine ou l’aspiration-pulsion, dans ce cas, c’est le moteur qui est équipé d’une turbine centrifuge.

Le sanibroyeur n’est pas forcément utilisé que pour les WC, il peut aussi effectuer l’évacuation des eaux usées qui viennent des conduits du receveur de douche, du lavabo et du WC, ou simplement du lavabo et du receveur de douche, ou encore traiter les déchets du WC et du lavabo. Ce sera en fonction de vos contraintes.

Il faut savoir que le WC broyeur en fonctionnement est assez bruyant, puisque on entend le bruit du moteur ainsi que les vibrations. Cependant vous trouverez des modèles performants, silencieux et confortables, le prix sera par conséquent plus élevé. Il existe des sanibroyeurs fonctionnant avec des piles.

Quelques contraintes pour l’installation

L’équipement WC broyeur et cuvette peuvent s’acheter ensemble, dans ce cas, le broyeur sera intégré dans la cuvette. Dans cette configuration, une électro-vanne  remplacera le mécanisme de chasse d’eau. Autre possibilité, le broyeur sera indépendant d’une cuvette conventionnelle, mais il faut une sortie horizontale avec une pente minimale de 2 %, qui correspond à 1 centimètre par mètre de tuyau.

Si cette pente n’existe pas en l’état, il faudra faire un aménagement pour l’obtenir. Le WC broyeur peut être installé sur pied ou suspendu en fonction de la place dont vous disposez. Lors de l’installation, il sera obligatoire de placer un raccordement entre le broyeur et l’évacuation, le WC est posé devant le broyeur puis fixé au sol. Ensuite c’est la manchette de de raccordement du sanibroyeur qui pourra relier broyeur et cuvette.

Autre raccordement à faire, celle de l’alimentation d’eau sur le robinet de la chasse d’eau et autres câbles utilitaires. Le WC broyeur nécessite la fixation d’un tuyau de refoulement, de préférence en position horizontale ou diagonale plutôt que verticale pour faciliter le drainage. Le tuyau devra passer du WC broyeur vers le système d’évacuation principal de la maison.

Le clapet anti-retour bloque les démarrages intempestifs des appareils ou le refoulement d’eau vers le sanibroyeur. Pour éviter les vibrations, il est préférable de ne pas coller le broyeur à côté d’une cloison.

Comment entretenir et nettoyer un WC sanibroyeur ?

Le WC sanibroyeur ne peut recevoir que du papier toilettes, hors de question d’y jeter couches, lingettes, serviettes hygiéniques, tampons, etc. car ces produits ne sont pas évacués par le système de broyage, d’où un risque de débordement et d’obstruction de l’évacuation des eaux sales. De plus, il y a un risque de casser le moteur du sanibroyeur. Pour le nettoyage, il est préférable d’utiliser tout simplement du vinaigre blanc à mettre dans un vaporisateur.

wc
Optez pour un WC sanibroyeur.

Le vinaigre blanc est un produit écologique et économique, au pouvoir désinfectant et décapant très puissant, aucun microbe n’y survivra. Un détartrage régulier est impératif car le moteur d’un WC sanibroyeur est très fragile. Le vinaigre blanc est aussi un très bon produit pour déboucher les toilettes, si nécessaire. Lors du nettoyage ou du débouchage, pensez à débrancher l’appareil.

Installation à confier à des plombiers professionnels

Si vous n’avez les compétences d’un plombier chevronné, faites appel à des professionnels qui sont les garants d’une installation sans péril en la demeure.

Il faut savoir que la législation interdit la pose d’un WC sanibroyeur dans une maison ou appartement neuf et que l’installation doit être conforme à la norme NF EN 12056. Elle peut être soumise à des autorisations, pensez à vous renseigner en amont de votre projet.