À l’approche de l’hiver, il est important que votre maison puisse vous offrir le confort nécessaire, durant cette période. Aussi, voici le top 3 des travaux à réaliser avant que le froid ne s’installe et qui devraient vous permettre de gagner en confort et de faire des économies. En effectuant un diagnostic de performance énergétique, vous pourrez savoir quels sont les travaux à prioriser.

Travaux d’isolation

De manière générale, une mauvaise isolation est la cause principale des pertes de chaleur d’une maison. Que ce soit par le toit (30 %), les murs (25 %), ou encore les portes et les fenêtres (15 %). Il est donc conseillé de vérifier où se situent les plus grandes pertes de chaleur, les fuites d’air et les ponts thermiques. Ainsi, vous saurez sur quels points les travaux d’isolations devraient se concentrer. Et pourrez d’éviter une facture trop élevée pour votre chauffage hivernal.

Toutefois, il est conseillé de se tourner vers un spécialiste, qui saura vous orienter par rapport aux différents travaux d’isolations intérieures, ou extérieures. Mais aussi, vis-à-vis du choix des différents matériaux qui présente de bonnes performances en isolation thermique. Si la chaleur se perd surtout au niveau des fenêtres, vous devrez sans doute les changer et installer des modèles à double vitrage. Ou bien installer un film plastique isolant thermorétractable, afin de limiter les déperditions de chaleur.

Vérifier son installation électrique

L’hiver est peut-être le bon moment pour passer aux ampoules à basse consommation, ou aux LED. Parce que c’est la saison, où on utilise le plus l’éclairage. C’est également une occasion pour vérifier qu’il n’y a pas de dysfonctionnement, au niveau de votre l’installation électrique. Il est possible d’effectuer soi-même cette vérification, en notant les anomalies visibles (fil dénudé, prise mal entretenue,…), ainsi que l’état général du câblage. Cela vous permettra de déduire, si votre installation électrique est usée et comporte des risques.

Ensuite, vous pouvez faire appel à un électricien professionnel, qui se chargera de résoudre les anomalies, ou de refaire l’installation si besoin est. Néanmoins, il est serait avisé de bien choisir son électricien. Car 30 % des incendies domestiques ont pour origine, une mauvaise installation électrique. En ce sens, n’hésitez pas à demander conseils à vos proches, ou à vos collègues de travail qui aurait déjà effectué ce type de travaux chez eux. Et, référez-vous à ses qualifications et ses références. De plus, faites jouer la concurrence, en demandant plusieurs devis.

Entretien de la chaudière

Avant que ne débute l’hiver, il est primordial de procéder à l’entretien de votre chaudière (à gaz, à bois, à fioul,…). C’est même une obligation légale. Ce pour s’assurer de son état de marche et espérer faire des économies. Comme pour vos travaux concernant l’installation électrique, l’entretien de votre chaudière doit être confié à un professionnel qualifié. En outre, il faut penser à vérifier les robinets thermostatiques, parce qu’ils ont tendance à se bloquer lorsqu’ils ne sont pas utilisés. En sus, dans le cas où vous vous chauffez au feu de bois, en utilisant votre cheminée, veillez à bien ramoner cette dernière.

L’arrivée des grands froids rime avec les fortes hausses de vos factures énergétiques ? Il est donc temps d’effectuer des travaux d’isolation, de vérifier votre installation électrique et de bien penser à l’entretien de votre chaudière.

Pourquoi est-il indispensable de vérifier ces différents points avant l’hiver ?

Premier point faible potentiel d’un logement, une toiture mal isolée représente un tiers de déperdition énergétique. Il est donc indispensable de vérifier avec soin si le dernier plafond ne souffre pas d’un défaut d’isolation.

Il arrive également que les combles et les sous-pentes ne soient pas ou peu protégés, ce qui induit une perte de chaleur pouvant aller jusqu’à 30 %. Il se peut aussi que les tuiles de votre toit soient mal ajustées ou que la couverture en zinc soit défectueuse, ce qui a pour conséquence des fuites d’air qu’il est facile d’éviter en faisant appel à un professionnel. Sur ce dernier point, il est évident que des chutes de neige, es grands vents et des intempéries de plusieurs mois auront pour effet d’endommager encore plus la toiture.

Dans un même ordre d’idée, pensez à calfeutrer vos portes en changeant les joints d’étanchéité. Des rideaux placés judicieusement vous feront gagner un peu de chaleur en plus d’envisager une installation de fenêtres double vitrage fortement recommandée, sachant que 15 % des déperditions sont dus à des vitres trop anciennes

Le second point auquel vous devez vous intéresser concerne l’éclairage de votre logement. Votre facture d’électricité augmentera moins en hiver si vous remplacez vos ampoules classiques par des LED ou des modèles basse consommation.

Si vous possédez des radiateurs électriques, là encore, il est nécessaire de bien vous assurer que votre installation est aux normes. L’ampérage de votre disjoncteur et des prises reliées à la terre sont une nécessité absolue lorsque l’on sait que 30 % des incendies domestiques ont pour cause un circuit défectueux, vétuste ou surchargé.

Enfin, le dernier point à prendre en considération est l’entretien de votre chaudière, quel que soit son modèle. Il s’agit d’une obligation légale puisque votre assurance habitation vous y contraint. En plus de vous permettre une gestion optimale de votre consommation, cet aspect évitera tout accident. De même, le ramonage de votre cheminée doit être effectué par un professionnel.

Faire un diagnostic énergétique avant l’arrivée du froid

Pour calculer les déperditions thermiques dans un logement, on peut faire un bilan thermique ou une observation à la caméra thermique. Dans le premier cas, vous devez obtenir un nombre compris entre  0,4 et 1,5. Le second mode permet de déceler les défauts d’isolation et de détecter la moindre perte de chaleur. Le coût d’un bilan énergétique est d’environ 300 euros. L’État a mis en place des dispositions en faveur de la transition énergétique donnant droit à des aides.

Faites appel à un professionnel

Une fois repérés les points énergivores de votre habitation, s’adresser à un professionnel est le moyen le plus sûr d’y remédier. Pose de fenêtres, réfection de toiture, isolation de combles ou de planchers nécessitent des compétences.