Promesse de vente signée, clés en main, la vie vous sourit, vous venez d’acquérir une belle maison. Sauf que les menuiseries des fenêtres sont anciennes, très abîmées et il faudra les changer.  Que faut-il savoir avant de prendre les bonnes décisions ? Voici quelques éléments de réponse.

remplacer fenetre
Un vitrier paris vous remplace vos anciennes fenêtres

Installer des fenêtres de qualité pour une bonne isolation thermique

Avant d’engager des dépenses, renseignez-vous sur les aides publiques disponibles comme subvention pour l’amélioration du confort dans l’habitat privé (Anah), prime à l’amélioration de l’habitat (PAH) de la DDE, prêt Rénovation EDF, prêt Pass-Travaux, etc.

Aujourd’hui, on parle de performance thermique et acoustique pour les fenêtres puisque les modèles proposés par les fabricants sont désormais adaptés pour isoler le mieux possible votre maison, que ce soit du froid, du bruit, du cambriolage. On sait que les ouvertures des maisons occasionnent 10 à 15 % des pertes de chaleur, c’est pourquoi l’investissement dans la pose de fenêtres à double vitrage vous garantira des économies en dépenses de chauffage. Le matériau des menuiseries, c’est-à-dire des contours de la fenêtre a aussi une incidence sur la qualité de l’isolation. Tout est question de style et de budget. L’installation de fenêtres est principalement en bois, en aluminium ou en PVC.

Quels matériaux choisir pour vos fenêtres ?

Les classiques et traditionnels profilés en bois sont dotés d’une excellente performance thermique, toutefois très fragiles, ils nécessitent d’être entretenus fréquemment. Esthétique et décoratif, le bois est un matériau cher, qu’il faut traiter avec des produits spécifiques à intervalles réguliers pour assurer sa longévité.

Les fenêtres fabriquées en aluminium et en de nombreux coloris sont inoxydables et donneront à votre demeure une touche originale. L’aluminium reste un matériau onéreux mais il offre le privilège d’une résistance à toute épreuve.

Les fenêtres en PVC, matériau doté d’un bon rapport qualité isolation/prix d’achat, est parfaitement adapté pour les rénovations durables. Quoique d’entretien très facile, on regrette cependant une offre de couleurs plutôt restreinte.

La mixité des matériaux, à savoir menuiserie intérieure composé en bois ou en PVC assortie d’un capotage externe en aluminium, par conséquent une fenêtre classée haut de gamme est l’assurance d’une exceptionnelle isolation thermique, avec un entretien réduit au minimum.

Sachez que la marque NF CSTBat, attribuée par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) est une preuve de qualité de fabrication, de résistance et d’étanchéité de la menuiserie. Le classement AEV mesure le niveau d’étanchéité à l’eau, à l’air, et la résistance au vent de la menuiserie, quant au certificat Acotherm, il atteste des performances acoustique et thermique.

fenetre en bois
Fenêtre en bois, PVC, aluminium : quel matériau vous convient le mieux ?

Parlons du vitrage :

Plus onéreux mais plus performant qu’un vitrage simple, misez sur le double vitrage pour une isolation thermique et acoustique optimale, et un meilleur confort de vie dans votre foyer. Le double vitrage paris, c’est tout simplement la réunion de deux plaques de verre séparées par une baguette ou intercalaire en aluminium contenant du déshydratant. Le double vitrage plus épais qu’un simple vitrage offre par conséquent une isolation phonique et thermique plus performante, en bloquant l’entrée du bruit, de l’air trop froid ou trop chaud.

Le double-vitrage, c’est aussi investir pour la sécurité de votre logement. Il peut être composé de verre feuilleté pour limiter les blessures en cas d’accident et protéger des tentatives d’effraction par des cambrioleurs. Autre avantage : le verre feuilleté filtre les rayons ultraviolets et empêchera la décoloration de votre intérieur (tapis, rideaux, meubles, vêtements). Le vitrage peut aussi changer de couleur pour obtenir la même protection contre les rayons du soleil trop puissants.

Le principal indicateur d’une isolation efficace (menuiserie + vitrage) est le coefficient de transmission thermique Uw (Uwindow). Plus l’Uw est bas, plus la fenêtre est isolante, qu’il ne faut pas confondre avec l’Ug (Uglass) précisant uniquement les performances du vitrage. Pour un gage de qualité, optez pour le label Cekal ou l’appellation Qualicoat.

Pour en savoir plus sur le remplacement de vitrage, c’est par ici ! 🙂

Passage à l’acte : quels matériaux et quels outils pour remplacer une fenêtre ancienne ?

  • mètre roulant, niveau à bulle, tournevis, marteau, massette et burin, ciseau à bois, cutter, scie sabre, visseuse électrique sans fil, pistolet à cartouche, perforateur, meuleuse, escabeau.
  • fenêtre de rénovation sur mesure (après une prise de cotes précise), mousse polyuréthane expansive en bombe, cartouche mastic silicone spécial extérieur, joint d’étanchéité auto-adhésif pour menuiserie extérieure, bande de mousse compressée adhésive, cales d’assise en plastique (ép. 5 mm minimum), vis pour menuiseries extérieures (type FFS ou FFSZ)
vitrage de fenetre
Adoptez des fenêtres modernes en posant du double vitrage

Il est préférable de travailler à deux. Vous devrez procéder à la dépose totale du dormant ou cadre fixe de la fenêtre s’il est excessivement dégradé.

  1. Dépose de l’ancien dormant avec les ouvrants (parties mobiles de la fenêtre ou vantaux), les paumelles (charnières) et les gâches de crémone en utilisant un burin et un maillet pour dégonder l’ensemble avec toutes les précautions nécessaires.
  2. Nettoyage soigneux du contour de la fenêtre pour disposer d’une ouverture sans aspérités ni saletés et application d’une lasure d’imprégnation (fongicide et insecticide).
  3. Pose et calage de la nouvelle fenêtre après avoir vérifié les dimensions du dormant et de l’ouverture.
  4. Application d’une bande de joint d’étanchéité auto-adhésif pour menuiserie tout autour du dormant et sur sa face arrière en contact avec le mur.
  5. Pose d’une bande de mousse précomprimée sans la couper sur la traverse basse du dormant en remontant de 10 cm minimum sur les côtés.
  6. Pose du dormant dans la feuillure en le maintenant avec deux serre-joints scellés au tableau, après l’avoir centré dans l’ouverture.
  7. Vérification de l’aplomb, du niveau, du bon équerrage du cadre sachant que les longueurs de ses deux diagonales doivent être identiques.
  8. Positionnement des cales d’assise en plastique (ép. 5 mm minimum) au droit des montants latéraux et réglage du niveau en les interposant entre la traverse basse et l’appui du mur.
  9. Vérification de la largeur de la partie en saillie sur les montants (droit et gauche) et la traverse supérieure qui doivent être similaires, contrôle de l’aplomb et du niveau.
  10. Pose d’un serre-joint placé en haut du montant pour maintenir le dormant ou cadre fixe.
  11. Pose d’une cale au niveau des fixations si présence d’un espace entre le cadre et le mur.
pose de fenetre
Pas de panique, un vitrier paris vous installe vos fenêtres comme un pro ! Ne prenez pas de risques !

Le dormant est en place, il faut maintenant fixer la menuiserie :

  1. Perçage de la maçonnerie par les trous prévus sur les montants et vissage.
  2. Pose et fermeture les vantaux (sans enlever les cales en plastique), puis ancrage définitif du dormant dans la maçonnerie.
  3. Replacement les vantaux (ouvrants) et retrait des cales.
  4. Suppression du film de protection et insertion des caches des vis et des paumelles.
  5. Injection de la mousse polyuréthane expansive entre la maçonnerie (humidifiée) et le nouveau bâti. Élimination de l’excédent avec une éponge, séchage de quelques heures et suppression des débords au cutter.
  6. Insertion d’un fond de joint en mousse (joint à bourrer) sur toute la périphérie du dormant puis réalisation d’un cordon d’étanchéité à l’aide d’un mastic silicone.
  7. Utilisation de mortier pour combler l’espace entre le dormant et le rejingot (partie en relief située au plus haut de l’appui empêchant l’eau de s’insinuer sous la fenêtre), si nécessaire.
  8. Pose du profilé de finition du bas.
  9. Tests de fonctionnements.

Pour travailler sereinement, n’hésitez pas, au préalable, à contacter un professionnel qualifié vitrier paris 3 Il saura vous épauler.