Les personnes à mobilité réduites ont des besoins spécifiques qui ne sont pas pris en compte dans les constructions anciennes. Une rénovation immobilière PMR adaptée s’impose de ce fait afin d’assurer le bien-être et surtout la sécurité des logements. Belmard Bâtiment fait le point sur le sujet.

Comment sont définies les personnes à mobilité réduite ?

Les PMR sont souvent (et à tort) assimilées aux personnes handicapées. Selon sa définition légale, une personne dite “à mobilité réduite” rencontre des difficultés provisoires ou permanentes dans ses déplacements. Sont donc définies comme PMR :

– les femmes enceintes
– les seniors
– les personnes accompagnées de jeunes enfants (incluant les bébés en poussette)
– les personnes qui transportent de lourdes charges (à l’instar des bagages)
– les personnes souffrant d’un handicap visuel
– les personnes souffrant d’un handicap moteur
– les personnes souffrant d’un handicap intellectuel

Globalement, les personnes PMR sont les individus pour lesquels l’utilisation des transports publics s’avère difficile.

Qu’est-ce qu’une rénovation PMR ?

Il s’agit de travaux qui permettent à un logement donné de s’adapter aux PMR. Chaque étape se fait sur-mesure afin de répondre efficacement aux exigences de la personne dont la mobilité est légalement reconnue comme réduite. L’objectif est de lui permettre de vivre avec un maximum d’indépendance, sans effort inutile ni gêne dans ses déplacements. Chez Belmard Bâtiment, nous veillons aussi à anticiper les risques courants afin de maximiser la sécurité de l’appartement ou de la maison.

renovation immobiliere pmr paris
Il est important d’adapter son environnement à son handicap.

Pourquoi avoir recours à une rénovation PMR ?

Les travaux facilitent le quotidien. Chaque pièce est donc repensée pour être accessible aux personnes à mobilité réduite. Une douche de plain-pied s’avère par exemple indispensable pour les personnes en fauteuil roulant. Les mains courantes sont indispensables aux femmes enceintes et aux personnes âgées.

Les personnes de petite taille auront besoin d’interrupteurs et de rangements accessibles sans besoin d’utiliser systématiquement un escabeau. Les personnes corpulentes circuleront mieux à travers des portes larges. Ce ne sont que des exemples de travaux réalisables. D’ailleurs, nous vous proposons de plus amples détails dans les paragraphes qui suivent. Ce qui importe dans la rénovation PMR c’est de réduire les risques d’accidents domestiques qui s’avèrent parfois mortels.

Quelles sont les avantages d’une rénovation PMR ?

La loi du 11 février 2005 portant sur l’égalité des chances met l’accessibilité en exergue. Son objectif est de faciliter l’usage d’un logement par son propriétaire ou un locataire à mobilité réduite. Des aides et subventions ont été mises en place pour faciliter l’adaptation de l’habitation. On peut citer :

– Une prise en charge de 55% à 70% des dépenses hors-taxe par l’Anah (plafonné à 5600€ tous les 5 ans).
– La PCH (Prestation de Compensation du Handicap Logement) qui permet de financer jusqu’à 10 000€ de travaux sur 10 ans.
– La Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) qui s’adressent aux retraités souhaitant un maintien à domicile.
– Le crédit d’impôt qui permet de déduire 25% TTC des dépenses liées à la mise en conformité PMR de l’impôt sur le revenu (plafonds respectifs de 5 000€ et 10 000€ pour une personne seule et un couple).
– L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) qui s’adresse aux plus de 60 ans.

Comment la mettre en place ?

La norme PMR prévoit les moindres détails pour adapter un logement à un handicap permanent ou temporaire. Un diagnostic préalable est indispensable afin d’évaluer la nature et l’ampleur des travaux qui s’imposent. Nos artisans se déplacent à domicile pour identifier les lacunes et identifier les différentes possibilités. Nous commençons par l’extérieur avant d’étudier chaque pièce du logement. Cela nous permet de vous soumettre une offre personnalisée, en accord avec vos besoins.

Assurer que vous ayez une place de stationnement adaptée fait partie de nos domaines de compétences. Nous poursuivons avec le cheminement jusqu’à votre entrée. Il est essentiel que le trajet soit court pour les personnes se déplaçant en fauteuil, avec une canne ou un déambulateur, par exemple. Il est primordial d’assurer que l’eau circule facilement pour éviter les stagnations. De la même manière, nous veillons à ce que le sol soit non-glissant. En cas de dénivellation, il faut absolument installer une rampe. Les mains courantes sont obligatoires dans les escaliers.

Au niveau de la porte d’entrée, un modèle coulissant se révèle beaucoup plus adapté que les tourniquets et les portes classiques. Il est impératif de prévoir un espace de manœuvre pour les fauteuils roulants et déambulateurs. La largeur de la porte doit également tenir compte de celle des accessoires de mobilité et de la corpulence de la PMR. Dans le même esprit, il est indispensable que la terrasse ou le balcon soit accessible sans difficulté depuis au moins une pièce à vivre.

Des dispositifs comme le braille sont envisageables pour les personnes souffrant de troubles visuels. Les alarmes sont sélectionnées selon des critères spécifiques pour les personnes ayant des troubles de l’audition. En complément, le système électrique doit obligatoirement être repensé pour assurer son adéquation avec votre situation.

Adaptez votre cuisine à vos déplacements

Cuisiner est à la fois une source de plaisir et un moyen indispensable pour assurer votre survie. Il est de ce fait primordial d’adapter votre cuisine afin que vous vous y sentiez bien. La rénovation PMR de votre cuisine est donc obligatoire.

Un plan de travail à hauteur variable se révèle très pratique. Chaque utilisateur peut effectuer l’ajustement qui lui convient. Une largeur de passage de 1,50 mètre est à prévoir pour les fauteuils. Cela facilite la circulation entre l’évier, le plan de travail, le frigo et autres éléments indispensables dans une cuisine. En parallèle, il est impératif d’aménager un espace libre de 70 cm sous l’évier afin que les jambes puissent passer si la PMR circule en fauteuil.

En cas de troubles visuels, il faut que le sol facilite la perception des couleurs. Le blanc est par exemple à éviter car il complique le discernement de la farine et du sucre. Les tons sombres sont également déconseillés car ils ont tendance à absorber la luminosité. Une matière antidérapante est obligatoire.

renovation salle bain mobilite reduite
Pour que vous rendre dans votre salle de bain ne soit plus une épreuve !

Imaginez une salle de bain qui vous convient

La norme NF C 15-100 est une référence absolue car elle régit la disposition électrique. La présence d’une prise près de l’interrupteur est par exemple nécessaire pour faciliter la recharge d’un éventuel fauteuil électrique. Evidemment, il faut tenir compte de la distance entre les prises/interrupteurs et les vasques, douche ou baignoire pour réduire les risques d’électrisation, voire d’électrocution.

D’un point de vue pratique, il faut penser à l’emplacement du distributeur de savon, des vasques, des WC et autres éléments sanitaires. La baignoire sera idéalement remplacée par une douche dont le sol anti-dérapant est combiné à une barre de maintien. Les objets en hauteur devront être accessibles que ce soit en position debout ou assise, sans aucune difficulté.

Les besoins étant variables selon chaque PMR, il convient d’établir un devis sur-mesure avant d’entamer une quelconque rénovation de la salle de bains.

La rénovation PMR peut nécessiter des travaux lourds ou quelques modifications peu onéreuses. Le procédé ouvre droit à certains avantages financiers sous conditions. Nous vous invitons à nous contacter afin de prendre rendez-vous avec nos artisans. Nous aurons alors l’opportunité d’identifier les exigences spécifiques pour une mise en conformité PMR de votre logement.