Si vous cherchez désespérément un vitrier sur Paris 6 sans jamais en trouver un de disponible, voici quelques consignes pour remplacer un vitrage de vos propres mains, protégées, il s’entend.

Étape 1 : contactez votre assurance

Dans un premier temps, en cas de bris de fenêtre d’un appartement, maison ou local, il faut parer au plus pressé avant d’intervenir pour remplacer le carreau cassé. Ressortez votre contrat d’assurance multirisques habitation et contactez votre assureur pour signaler l’accident. Les travaux réalisés feront probablement l’objet d’un remboursement, par conséquent conservez bien les factures de vos achats relatifs à la réparation du bris de glace.

nouvelle-vitre
Vitre brisée ? Retrouvez le sourire en apprenant comment la réparer !

Étape 2 : Munissez-vous des outils nécessaires pour remplacer la vitre

Pour faire un bon ouvrier, il faut de bons outils, alors préparez votre matériel : des gants de protection pour manipuler les bris de verre en toute sécurité ; un marteau de vitrier à tête plate ; un maillet, du mastic de vitrier classique ou en pistolet ; un couteau à mastic ; une paire de tenailles ; des clous de vitrier, un petit pinceau plat, un mètre à ruban, éventuellement un décapeur thermique pour réchauffer le mastic et le décoller ; du papier journal.

Étape 3 : Sécurisez les lieux avant de procéder au remplacement du vitrage

La première mesure de sauvegarde consistera à protéger provisoirement la fenêtre ou la baie vitrée avec du papier polyane, film translucide souple et résistant, parfait pour l’isolation. Le rouleau se vend 30 euros environ dans votre magasin de bricolage préféré. Mais vous avez probablement dans votre cuisine de grands sacs poubelle noir, constitués aussi de polyane, ou encore cartons ou plaques de contreplaqué.  Découpés à la dimension de la fenêtre, en rajoutant une marge 5 cm de chaque côté, ces matériaux feront très bien l’affaire pour protéger le vitrage cassé afin d’éviter la pénétration du vent, de la pluie, et autres éléments indésirables. En cas de tempête, une bourrasque pourrait détruire entièrement la fenêtre déjà abîmée, voire plus !

Avant de changer votre vitre, faites attention aux débris de verre
Avant de changer votre vitre, faites attention aux débris de verre

Si la vitre est très endommagée, il s’agira alors d’enlever les résidus de verre à l’aide d’un marteau et d’une pince pour les extraire du châssis de la fenêtre, ainsi que les pointes fixées dans le mastic. Au préalable, pensez à protéger votre sol en plaçant du papier journal, carré en plastique, vieille nappe, ou autres et enfilez des gants antidérapants. Ensuite, à l’aide d’un grattoir, ôtez le mastic ou le joint incrusté dans la feuillure ou entaille de la fenêtre pour obtenir un châssis propre en le dépoussiérant avec un pinceau ou une petite brosse. Votre fenêtre sera alors prête à recevoir la protection provisoire que vous scotcherez avec un solide et large ruban adhésif.

Étape 4 : Déterminez l’origine de la casse de votre vitre

Pourquoi la vitre s’est-elle brisée ? Incident domestique, accident externe ? Il conviendra d’examiner aussi le châssis ou montant de la fenêtre, est-il en bon état ? Faut-il le remplacer en même temps que la vitre ? Si vous avez un doute, demandez à votre assureur de vous recommander un vitrier sur Paris, ce dernier viendra chez vous faire le nécessaire diagnostic avant de commencer les travaux de rénovation.

Étape 5 : Trouvez un nouveau vitrage chez un vitrier professionnel, plusieurs choix s’offrent à vous

Si vous êtes certain que seule la vitre est à remplacer, alors munissez-vous d’un mètre à ruban pour mesurer très précisément le contour de la fenêtre et rendez-vous chez un vitrier à Paris 12 ou enseigne de bricolage pour commander votre nouvelle vitre. Une autre question se pose, simple ou double vitrage ? La différence est importante, en effet, un double vitrage garantira une meilleure isolation thermique et phonique de votre logement. Le double vitrage thermique est constitué de deux feuilles ou plaques de verre de 4 mm chacune assemblées et séparées par un espace hermétique clos renfermant de l’air ou un autre gaz déshydraté. Le double-vitrage standard réduit d’environ 40 % les pertes de chaleur par rapport à un vitrage simple.

Votre choix dépendra probablement de votre budget. C’est l’épaisseur du vitrage qui définit son prix, en effet, le prix augmente en fonction de l’épaisseur. Un vitrage simple d’une épaisseur de 4 millimètres coûte en moyenne 65 euros le m², tandis qu’un double vitrage 4/16/4, soit 16 millimètres d’air encadré de part et d’autre de 4 mm de verre, coûte en moyenne 150 euros le m². Sachez toutefois que si vous optez pour le double vitrage, il faudra confier le travail de pose à un vitrier qualifié car l’opération nécessite un matériel et une technique spécifiques hors de portée du bricoleur amateur.

Sachez que les fabricants proposent un très large choix de vitrages, et qu’il est vivement préconisé de choisir la vitre correspondant à la construction de votre bâtiment, ancien ou neuf. Quoiqu’il en soit, avant d’acheter la vitre de remplacement, vous aurez vérifié au moins deux fois hauteur et largeur du cadre en partant de la feuillure/bordure dans laquelle la vitre sera fixée. Il est recommandé de retrancher 1 ou 2 mm des mesures prises pour poser la vitre sans difficulté.

Étape 6 : Montez votre nouvelle vitre sur la fenêtre

Si la fenêtre de votre logement est en PVC, le remplacement de la vitre est extrêmement simple. Il s’agira de déclipser les parcloses (baguettes cerclant le vitrage) en utilisant une spatule métallique et un maillet caoutchouté, de retirer la vitre brisée, si vous ne l’avez pas déjà fait avant. Il faudra ensuite placer la nouvelle vitre en veillant à l’insérer parfaitement dans son encadrement puis reclipser les parcloses. Intervention qui durera tout au plus 15 minutes.

Pour une fenêtre en bois, l’opération est plus délicate mais tout à fait réalisable !
Pour une fenêtre en bois, l’opération est plus délicate mais tout à fait réalisable !

Si votre fenêtre est en bois, l’exécution sera plus délicate. Pour travailler dans de bonnes conditions, il est préférable de désolidariser la fenêtre de son vantail, fenêtre que vous poserez à plat sur des tréteaux, si possible, sinon dévissez juste les paumelles pour manipuler plus facilement la fenêtre.

Il est indispensable de travailler sur un cadre de fenêtre parfaitement nettoyé et sec. Le mastic, c’est la colle ou joint utilisé pour fixer la vitre sur la fenêtre. Il faut d’abord ramollir le mastic comme de la pâte à modeler puis, après avoir formé un mince cordon, vous l’appliquerez au fond de la feuillure (entaille) tout en l’aplatissant de manière homogène. N’hésitez pas à utiliser un pistolet à mastic pour appliquer le produit avec plus de précision et sans débordement.

Ensuite, placez la vitre délicatement sur le mastic, vous commencerez par la partie basse de façon à bien centrer la vitre qu’il faudra appuyer, mais sans forcer, pour garantir son adhésion au mastic.

Étape 7 : Fixez bien votre vitre sur son support

Avant-dernière étape, la fixation définitive de la vitre avec des clous à tête de 15 mm de longueur, aussi appelés clous de vitrier. Les pointes doivent être plantées dans le mastic avec un marteau, en commençant par la partie haute de la fenêtre et en plaçant un clou tous les 15 centimètres environ sur le pourtour.

Dernière étape : Réalisez la jointure de votre fenêtre

Pour finir, il est nécessaire de boucher la feuillure avec du mastic qu’il faudra égaliser et lisser à 45 °avec une lame de rasoir, un couteau à mastic ou une spatule. Vous pouvez même placer un deuxième cordon de mastic à l’angle de la vitre et de la feuillure.

Il faut savoir que la période de séchage du mastic dure quelques jours. Après vous être assurés que le mastic ou joint de fenêtre est bien sec, vous pourrez nettoyer la vitre et la reposer dans son châssis, s’il y a lieu.

Vous voyez ? Changer un vitre ce n’était pas si compliqué !
Vous voyez ? Changer un vitre ce n’était pas si compliqué !

L’opération est un succès, vous pouvez ranger vos outils !