Son rôle est fondamental puisque le conducteur de travaux devra travailler avant, pendant et après le chantier. Il gère plusieurs chantiers en même temps. Sa présence est indispensable.

Conducteur de travaux : un rôle de coordinateur avant tout

Que ce soit avant ou pendant les travaux, le conducteur de travaux a pour mission principale de coordonner c’est-à-dire, faire interagir efficacement les différentes tâches et les personnes.

En amont, il assiste le directeur de travaux pour répondre aux appels d’offres. Il intervient ensuite sur le côté technique du chantier en assistant aux différentes réunions qui portent sur les plans d’architecte, le rapport d’études et le budget prévisionnel. Son rôle est d’inspecter tous  les dossiers et de réévaluer l’étude technique afin de dégager le budget détaillé du chantier.

En sa qualité de coordinateur, il se charge de recruter le personnel chargé de réaliser tous les travaux. C’est également lui qui contracte avec les fournisseurs qui vont approvisionner tout le chantier. Que ce soit les matériaux de construction ou les services spécifiques nécessaires à la réalisation du chantier.

Pendant les travaux, le conducteur de travaux fixe les tâches de chaque chef de chantier avec les indices de performance. Il organise également les postes de travail en déterminant les processus de mise en œuvre dans le but de respecter les cahiers de charge. Il fait ensuite des descentes sur terrain pour veiller au bon déroulement de ces tâches.

Il agit en fonction de la situation pour  faire respecter le budget validé tout en ne laissant pas de côté la qualité et les normes d’hygiène et sécurité exigées. Selon le cas, il peut alors être amené à négocier avec le client ou les fournisseurs.

Les différentes phases du chantier

Avant le début du chantier, le conducteur de travaux devra participer à des réunions préparatoires avec différents protagonistes comme le client, le géomètre, l’architecte, les services de la ville.

Il s’occupera de recruter le personnel compétent. Après avoir passé les commandes des engins et matériaux indispensables à la réalisation du chantier, il devra en surveiller la livraison et la réception. Lors de l’installation du chantier, le conducteur de travaux sera chargé de le superviser, en assurant l’organisation du travail à partir de plans.

Son rôle consiste également à coordonner l’intervention des différents corps de métiers, qui pourront travailler ensemble ou les uns après les autres. Pendant le déroulement du chantier, le conducteur de travaux est responsable de ses équipes. Il est le garant de l’application du respect des normes de sécurité et doit veiller à ce que les délais de livraison soient respectés.

Une grande mobilité et des horaires à rallonge

Le conducteur de travaux passe la majorité de son temps hors de son bureau, sur les chantiers dont il est responsable. Il se déplace sur ses chantiers pour superviser les travaux qui commencent généralement très tôt le matin.

Il doit aussi se rendre chez les clients, les fournisseurs et  assister à diverses réunions. Il est chargé de la rédaction des rapports de chantier et doit les transmettre aux différents intervenants, notamment en cas d’un gros chantier de rénovation immobilière par exemple. Il peut être amené à travailler à l’étranger s’il est embauché par une grande entreprise de BTP.

La formation pour devenir conducteur de travaux

C’est une longue expérience professionnelle qui permettra d’atteindre le poste de conducteur de travaux, après avoir été ouvrier qualifié, chef d’équipe, chef de chantier.

Cependant des formations et diplômes permettent d’accéder directement à ce poste de technicien supérieur incontournable : BTS Bâtiment, études et économie de la construction ; DUT Génie civil, options travaux publics et aménagement ou bâtiment. Il est possible d’obtenir des licences professionnelles comme conducteur de travaux ; bâtiment et construction, spécialité conduite et gestion de projets; conduite de projets de travaux publics ; génie civil et construction, option conducteur de travaux, gestionnaire de la production dans les industries du BTP.

Il existe aussi un diplôme d’ingénieur du bâtiment et des travaux publics qui permet de postuler à cette fonction passionnante et exigeante, c’est-à-dire après cinq ans d’études.

travaux
Vous avez maintenant toutes les informations pour vous lancer dans une carrière de conducteur de travaux.

Les qualités indispensables du conducteur de travaux

Le conducteur de travaux doit travailler avec méthode, organisation et diplomatie. Il doit être capable d’analyser pertinemment les situations pour pouvoir prendre les bonnes décisions.

Sa fonction lui impose de lourdes responsabilités car il doit respecter les contraintes administratives, de temps, de budget tout en assurant la sécurité des ouvriers et la bonne avancée et réalisation du chantier. Il doit faire preuve d’une excellente communication à l’égard des différents intervenants, employés et clients.

Les perspectives d’évolution du métier de conducteur de travaux

Même si le chemin est déjà long pour devenir un conducteur de travaux, ce poste ne constitue pas encore le sommet de la montagne en ce qui concerne la profession du bâtiment.

Le conducteur de travaux a en effet sous sa responsabilité hiérarchique les chefs de chantier, puis les chefs d’équipe et enfin à la base les ouvriers. Il peut monter en grade et devenir encadrant des conducteurs de travaux. Cette ascension est fréquente dans les grandes entreprises, là où il y a plusieurs conducteurs de travaux. Avec leur expérience, les encadrants se chargent d’apprendre et de rediriger les conducteurs de travaux débutants.

Le conducteur de travaux peut également convoiter le poste de directeur de travaux. Ce dernier, en sa qualité de manager, s’occupe de l’ensemble du chantier. Il assure le suivi financier des travaux et reste l’interface de l’agence tant en interne qu’au niveau des clients et des fournisseurs. Disponible à tout moment, il est l’homme d’études et d’action. Il doit être responsable, décisif, réfléchi et à l’aise avec la communication.

S’il veut encore aller plus loin dans le domaine, il peut aussi aspirer à devenir directeur d’exploitation. Dans le monde de la construction, le directeur d’exploitation pilote de manière transversale l’activité de l’entreprise. Selon la taille de l’entreprise, il peut être en charge d’un ou de plusieurs sites. Pour évoluer, le conducteur de travaux peut enfin monter son propre entreprise.