La douche à l’italienne, réputée pour conjuguer confort, modernité, esthétisme et design offre le privilège d’être très facile d’accès car l’usager n’a pas de bac ou rebord à enjamber. Elle suscite l’engouement des français.

Cependant, le projet d’installation d’une douche à l’italienne est financièrement plus lourd que celui d’une douche classique car il faut généralement prévoir des travaux d’adaptation dans la salle de bains. Avant de vous lancer dans la rénovation, prenez le temps de consulter un spécialiste pour faire un état des lieux de votre salle de bains.

La vraie douche à l’italienne est une douche de plain-pied

La douche à l’italienne traditionnelle de plain-pied, c’est-à-dire au ras du sol est entièrement maçonnée et carrelée (du sol au plafond en passant par les murs) ne doit pas être surélevée par rapport au sol de la salle de bains. Son système d’évacuation est intégré dans la dalle, sous forme de bonde ou de caniveau de douche, nécessitant une légère pente au niveau du sol afin de permettre l’écoulement fluide de l’eau. Elle est généralement plus large et plus spacieuse qu’une douche classique.

Les principaux éléments d’une douche à l’italienne

Il faut :

  • Un grand receveur extra-plat (ou bac à douche) ou une chape hydrofuge prêts à poser et à carreler.
  • Les parois d’une douche à l’italienne généralement carrelées mais il existe aussi des parois de douche en verre plus faciles à poser sachant que la douche à l’italienne doit rester ouverte, c’est-à-dire sans porte.
  • Une colonne de douche identique à une douche classique pour l’arrivée et l’évacuation de l’eau équipée d’un système de réglage de la température. Il est possible de cacher totalement les éléments de plomberie de manière à obtenir une cabine de douche très élégante et spacieuse.

Les étapes des travaux

  1. Prise des mesures
  2. Réalisation du décaissement
  3. Création du système d’évacuation
  4. Pose du soubassement
  5. Pose du receveur
  6. Raccord de l’alimentation avec du PER. Les tuyaux en polyéthylène réticulé (PER) se plient et se travaillent facilement que le cuivre et sont moins onéreux.
  7. Pose des panneaux à carreler et réalisation de l’étanchéité
  8. Pose du carrelage au sol et sur les murs
  9. Réalisation des finitions (parois, colonne de douche, nettoyage, etc.)
  10. Phase de test

plombier paris

Des travaux d’aménagement

Il faudra encastrer le siphon et la canalisation d’évacuation dans le plancher pour garantir l’écoulement rapide de l’eau et une parfaite étanchéité de la cabine de douche. Le sol devra être décaissé pour y intégrer un siphon avec une bonde de 90 mm de diamètre minimum et des canalisations de 50 mm de diamètre minimum pour une évacuation rapide de l’eau. Vérifiez l’horizontalité du sol avec un niveau à bulles.

Après avoir effectué les repérages indispensables, vous procéderez à la mise en place des différentes canalisations (évacuation, bonde, siphon, arrivées d’eau chaude et froide) directement encastrées dans la dalle. Il faudra ensuite couler une chape de béton en respectant une pente de 1 à 3 cm par mètre facilitant l’écoulement fluide des eaux usées, sans risque de stagnation, d’inondation ou de débordement. Cette étape des travaux est la plus difficile à réaliser car vous devrez obtenir quatre plans avec la pente adéquate (2 %) en forme de triangle dont les pointes aboutissent ensemble vers la bonde.

Ensuite, il faut poser du carrelage sur le sol (prévoir un sol anti-déparant) et les murs (carrelage en pierre, en grès cérame, faïence, ou panneaux muraux étanches près à poser), monter les cloisons de chaque côté de la douche et terminer par l’installation d’une barre et colonne de douche, sans oublier le parfait nettoyage de l’espace.

Si vous souhaitez faire appel à un spécialiste, n’hésitez pas à nous contacter. Belmard Bâtiment se déplace dans toute la capitale, que se soit à Paris 9 ou Paris 10 par exemple.

Garantir l’étanchéité à toute épreuve

Des plaques de plâtre hydrofuges (imperméables) sont obligatoires pour assurer une étanchéité parfaite et éviter que l’eau ne s’infiltre. Une feuille en matériau synthétique facile à poser permet la résolution intégrale des problèmes d’étanchéité, de raccordement de la bonde au siphon, une évacuation rapide de l’eau et une forme adaptable à la géométrie des lieux. Pour que l’étanchéité soit infaillible, tous les éléments utilisés, en passant par le jointoiement sol/murs, seront obligatoirement étanches grâce à des bandes d’étanchéité posées à tous les angles des murs de la cabine de douche.

Il faudra appliquer une primaire d’accrochage puis une peinture d’étanchéité sur les murs sur 2 m de haut et en dépassant de 50 cm minimum les dimensions finales de la douche italienne. Le temps de séchage est de 12 heures avant d’appliquer une deuxième couche, puis un autre temps de séchage de 24 heures est nécessaire.
Pour toute question relative aux travaux d’installation d’une douche à l’italienne, orientez-vous vers un plombier qualifié. Son expertise fera la différence.