Votre famille s’agrandit et vous avez besoin de superficie supplémentaire dans votre demeure principale. C’est l’occasion d’aménager les combles ou le grenier pour en faire une grande pièce additionnelle aussi confortable et lumineuse que possible.

L’installation de deux Velux permettra une répartition équilibrée de la luminosité et d’aération nécessaire. Voici quelques explications.

Comment créer une ouverture dans la toiture pour installer une fenêtre sur un toit ?

L’objectif sera de créer une ouverture lumineuse qui n’entame pas la performance énergétique du logement, c’est-à-dire qu’il ne doit y avoir aucun pont thermique tout en maintenant une harmonie visuelle en alignant entre eux le bas des châssis lors du tracé des contours d’encastrement sur le mur, placé au même niveau qu’un rang de tuiles.

La hauteur minimum d’un Velux ouvrant est fixée à 90 centimètres entre le sol et la partie basse de la fenêtre de toit. Plus la pente du toit est faible, plus le Velux devra être de grande hauteur. Il faut également s’assurer que la poignée de la fenêtre sur toit soit à portée de main de façon à pouvoir aérer l’espace aménagé.

Il existe différents types d’ouverture comme l’ouverture par projection pour les pentes des toitures entre 15 et 55°.  L’artisan fixe le velux à la toiture grâce à des charnières placées sur le haut de la fenêtre. Cette installation n’empiète pas sur l’espace à l’intérieur de l’appartement et permet d’ouvrir le velux même quand il pleut. C’est l’installation la plus utilisée.

Pour des pentes entre 15 et 90 °, il est possible de faire une ouverture de rotation vers le haut mais qui nécessite davantage d’espace sur le toit puisque la fenêtre basculera à l’intérieur de la pièce lors de son ouverture tirée vers le bas. Autre inconvénient, cette installation coupe la visibilité. Les spécialistes recommandent l’ouverture par projection-rotation qui combine les deux systèmes expliqués ci-dessus pour les pentes inférieures à 30°.

Le terme lucarne concerne l’ouverture dite latérale semblable à l’ouverture par projection. On installe le velux de manière inclinée. C’est l’installation la moins onéreuse permettant de se rendre sur un balcon aménagé au niveau des combles, éventuellement de grimper sur le  toit.

Pas d’installation sans autorisation préalable !

Si vous planifiez une ouverture de toit, vous devrez remplir un formulaire CERFA. C’une déclaration préalable de travaux à envoyer à la Mairie qui sera étudiée par le service urbanisme. Votre dossier devra respecter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville car la pose d’un Velux a pour conséquence le changement d’apparence d’une construction. Autre contrainte à respecter, les règles de vis-à-vis en termes de distance.

Pour une vue directe, il faudra respecter une distance minimale de 1,90 mètres entre la fenêtre et la propriété voisine, pour une vue oblique, la distance est de 0,60 mètres. S’il s’agit d’une ouverture opaque non ouvrante, aucune distance n’est imposée. En cas d’impossibilité de respecter ces contraintes de distance, il faudra obtenir l’accord mutuel des habitants des deux constructions concernées par le vis-à-vis.

Si c’est le cas, vous devrez le mentionner sur la déclaration préalable de travaux. Sachez qu’en cas de non-respect de la règlementation en vigueur, vos voisins qui disposent d’un délai de trente ans pour s’opposer à l’installation de votre Velux, peuvent exiger sa suppression que vous venez d’installer, après avoir obtenu gain de cause en justice.

Les autres normes indispensables à respecter pour un Velux de qualité

La norme NF, c’est la garantie d’un produit de qualité, sécurisé et fabriqué en France. La norme CE, c’est un produit respectant les normes européennes. En outre, votre Velux devra être doté de la certification Cekal garantissant l’étanchéité du double-vitrage pour dix ans minimum plus ses qualités en matière d’isolation thermique et phonique. Il devra aussi passer par la classification AEV pour connaître le degré de perméabilité du Velux à l’air, son degré de résistance au vent et son étanchéité à l’eau.

La pose du Velux

Une fois toutes ces conditions remplies, l’artisan professionnel devra impérativement conformer ses travaux d’installation aux normes établies par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Elles sont définies dans un cahier des charges, le Document Technique Unifié. Ce document vous servira en cas de litige, car la garantie décennale ne peut s’appliquer si le DTU n’est pas respecté.

Les dimensions d’une fenêtre de toit dépendront de la superficie de la pièce à aménager. Pour une surface de 2 à 3 m², on préconise une fenêtre de 55 sur 78 centimètres, pour 6 à 7 m², la dimension de la fenêtre sera de 78 x 118 centimètres, tandis qu’une surface de 9 à 11 m² requiert des dimensions de fenêtre de 114 x 118 centimètres.

Concernant le matériau, une fenêtre de toit en PVC tiendra le choc face aux intempéries, elle garantit une isolation phonique et thermique très convenable, pour un coût très abordable. Une fenêtre en bois offre une capacité thermique très correcte mais également une contrainte d’entretien régulier pour être résistante au temps.

velux vitrier
Un Vélux comporte de nombreux avantages.

Elle peut sembler plus authentique que le PVC. Pour obtenir une étanchéité à toute épreuve, faites le choix d’une fenêtre en zinc, quant à l’aluminium, c’est un matériau moins isolant que ceux mentionnés précédemment, surtout au niveau de l’armature. Pour les fenêtres difficiles d’accès, le choix d’une fenêtre de toit électrique actionnable par une télécommande sera justifié.

La découpe du toit

Si le toit ne dispose pas d’ouverture pour une fenêtre, il faudra découper la toiture dans les dimensionnements adéquates sur son épaisseur totale pour placer une fenêtre. Ainsi la charpente, l’isolation et la garniture du toit seront ôtées et remplacées par un Velux, après avoir créé un chevêtre pour fixer définitivement la fenêtre de toit.

L’artisan devra faire les raccords indispensables pour stopper autant que possible les problèmes d’humidité et d’infiltration ainsi que les déperditions de chaleur. Liteaux, chevrons, connecteurs sabots, clous et d’une fenêtre de toit et de ses habillages sont les éléments dont aura besoin l’artisan qualifié pour faire cette installation.

Travailler sur les toits est dangereux, précautions et règles élémentaires de sécurité sont obligatoires. Il est préférable de confier ces travaux d’installation à des professionnels qui sont le couvreur, le menuisier, ou le charpentier.