Le chauffage d’une maison isolée thermiquement

D’après l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), environ un tiers de la consommation d’énergie finale en France est attribuée au chauffage domestique. Pour être conformes à la réglementation thermique 2012 (RT 2012), seuls quelques appareils de chauffage sont recommandés. De plus, avec l’augmentation du prix de chauffage d’une maison, beaucoup de foyers se sont mis à faire des travaux de rénovation de leur maison pour l’isoler thermiquement afin de maîtriser leurs dépenses énergétiques.

Les appareils de chauffage conforme à la RT 2012

Seulement un petit nombre d’appareils de chauffage qui possèdent les critères établis par la RT 2012 peuvent être utilisés. Pour être conforme à cette nouvelle règlementation thermique, l’appareil de chauffage d’une maison devrait pouvoir réguler automatiquement la température intérieure de la maison ainsi que de pouvoir être arrêté manuellement. De plus, il devrait utiliser une source d’énergie renouvelable et consommer le moins d’énergie primaire possible. En d’autres termes, ce sont des appareils de chauffage dotés d’une technologie avancée qui utilisent des combustibles naturels comme le bois et ses dérivés ainsi que le gaz naturel.

Les avantages du chauffage d’une maison isolée thermiquement

Outre les bienfaits apportés à l’environnement en matière d’écologie, le principal avantage d’une maison ayant subi des travaux de rénovation thermique c’est l’économie réalisée sur les dépenses énergétiques concernant le chauffage. En effet, une maison bien isolée thermiquement en hiver utilise moins le système de chauffage contrairement aux maisons non conformes à la RT 2012. En outre, pendant la période de forte chaleur en été, une maison ayant une bonne isolation thermique limitera les élévations de température à l’intérieur de la maison réduisant ainsi l’utilisation d’un climatiseur.

Les aides de l’Etat pour les travaux de rénovation énergétique

Comme les travaux de rénovation énergétique d’une maison sont coûteux, il est plus avantageux de se faire aider par l’État. En effet, conscient de ces frais conséquents, ainsi que la démarche éco-responsable pour les travaux d’éco-rénovation, l’État octroie un prêt appelé éco-PTZ ou éco-prêt à taux zéro. Concrètement en d’autres termes, une partie des travaux est payée avec aucun intérêt. Il existe d’autres types de financements délivrés par l’État, mais sous certaines conditions. Afin d’assurer l’obtention de ces financements, il vaut mieux confier la tâche de la rénovation de sa maison à des professionnels comme ce site : http://www.lecentreregional.fr/ par exemple.

Comment entretenir les appareils de chauffage d’une maison isolée thermiquement ?

Il faut savoir que l’entretien des appareils de chauffage est encadré par la loi. Il doit impérativement être réalisé tous les ans et par un professionnel certifié pour respecter les normes énergétiques, environnementales et de sécurité en vigueur. Il est courant de le compléter avec une purge biannuelle des radiateurs. Dans l’ensemble, il consiste à vérifier le bon fonctionnement de vos appareils de chauffage et d’ajuster le réglage. Cela implique un contrôle minutieux du système, le remplacement des pièces défectueuses si nécessaires, ainsi que le nettoyage du corps de chauffe et de l’intérieur de l’appareil.

L’entretien concerne la chaudière proprement dite, les raccordements et les évacuations. Il s’effectue sur un appareil éteint et froid. En pratique, les méthodes utilisées par le chauffagiste ou le plombier varient en fonction du type de chauffage installé.

Pour un chauffage au bois

Les conduits de fumées se nettoient généralement deux fois par an, indépendamment de l’entretien d’une chaudière biomasse ou d’un poêle à bois. L’entretien annuel du chauffage inclut le décentrage complet de l’appareil. Le chauffagiste nettoiera le foyer, le conduit d’évacuation et la chambre de combustion. Il contrôlera aussi le système d’évacuation des cendres. Il vérifiera ensuite l’étanchéité des circuits, des portes de l’appareil et des raccords.

Les modèles de chauffage au bois les plus perfectionnés disposent souvent d’un système d’alimentation automatique en combustible (pellet, bûche, granulés). Le professionnel nettoiera le fonds de réserve et s’assurera que le système fonctionne correctement. Lors de l’entretien, il contrôlera le système d’allumage de l’appareil. Il ajustera les réglages pour gérer efficacement la consommation en combustible et la production de chaleur de l’appareil pour éviter le gaspillage.

Pour un chauffage au gaz naturel

L’entretien d’une chaudière au gaz débute habituellement avec le nettoyage de la veilleuse et du brûleur pour garantir un rendement optimal de l’appareil. Le chauffagiste contrôlera ensuite chaque élément de la chaudière, depuis les équipements de sécurité à l’alimentation et l’évacuation. Il contrôlera l’intégrité du vase d’expansion dont le rôle est de maintenir une pression stable dans la chaudière. Normalement, celui-ci se change tous les 8 ans environ. Toutefois, le spécialiste peut recommander un remplacement anticipé si le vase d’expansion est trop usé.

Le chauffagiste procèdera également à la vérification du débit des différents fluides qui circulent dans l’appareil. A savoir le gaz naturel qui alimente la chaudière et l’eau chaude sanitaire produite par l’appareil. Il règlera le débit en fonction des besoins en chauffage de la maison pour éviter la surconsommation. Il contrôlera l’étanchéité de la tuyauterie afin d’éviter les déperditions de chaleur ou de combustible. Pour optimiser la sécurité des occupants de la maison, il s’assurera que le thermostat et la soupape de sécurité fonctionnent bien. Il vérifiera aussi l’évacuation de la fumée produite.

Pour une pompe à chaleur

Les PAC aérothermiques, dédiées uniquement au chauffage, et les pompes à chaleur air-eau qui produisent en même temps l’ECS, équipent de nombreuses maisons isolées thermiquement. Leur entretien comprend le contrôle du compresseur, des échangeurs et du système de circulation des fluides. Le chauffagiste vérifiera également l’alimentation de la pompe à chaleur.
Après quoi, il nettoiera le groupe extérieur de la PAC. Il retirera tous les débris et les saletés qui encombrent l’appareil avant de le remettre en marche (poussière, feuilles, branches …).