pompe-puits.jpgLe puits a été, pendant des siècles, un moyen de se procurer de l’eau sur toute la planète. Nombreux sont ainsi les moyens de les mettre en place. Mais comme aujourd’hui, la majeure partie des habitants de la planète dispose de l’eau potable ; le puits a pris une tout autre utilité. Pour quels usages peut-on ainsi destiner l’eau d’un puits et que faire pour parvenir à en installer un dans le cas d’un tel projet ?

Les possibles utilisations d’un puits

Le puits permet de disposer d’une eau provenant directement de la nappe phréatique de la terre. La qualité de celle-ci varie en fonction des régions, ce qui fait qu’il est important de la faire analyser avant de l’utiliser, surtout pour les questions de consommation et d’hygiène corporelle. Mais pour d’autres tâches domestiques, l’eau d’un puits est tout à fait adéquate.  Ainsi, l’eau du puits pourra tout à fait s’utiliser pour assurer le bon entretien de la maison, au niveau du lavage du carrelage, de la cour… Elle peut aussi être utilisée dans les toilettes pour alimenter la chasse d’eau. D’autre part, l’eau d’un puits est idéale pour les plantes du jardin. L’arrosage pourra ainsi se faire sans aucun souci avec de l’eau puisée d’un puits à l’aide d’une pompe a puits (http://www.pompe-moteur.fr/5-pompe-puits). En outre, le lavage de voiture peut aussi se faire avec de l’eau de pluie, en somme, des tâches qui ne nécessitent pas forcément de l’eau potable.

Les procédés

Pour la mise en place d’un puits, il est tout d’abord important de se renseigner afin de connaître si les dispositions géographiques et l’hydrographie permettent l’installation d’une telle infrastructure. Se rendre auprès de l’autorité concernée est donc nécessaire. L’obtention d’un permis est aussi nécessaire dans la plupart des cas, donc il sera indispensable de se rendre à la mairie. Une fois la partie administrative réglée, les travaux peuvent être entamés, ayant choisi préalablement le type de puits à installer. En effet, il existe différents types de puits, les forages par exemple sont de petite taille et nécessitent bien évidemment l’utilisation d’une pompe. Mettre entre les mains de professionnels ce type de projet est la meilleure chose à faire. Ensuite, il est libre à chacun de choisir d’installer un réservoir eau (http://www.pompe-moteur.fr/25-reservoir-pe) afin de pouvoir stocker de l’eau une fois qu’elle est puisée dans le sol. Ce type d’installation permet facilement d’avoir accès à l’eau et également à une distribution plus facile de celle-ci vers les tâches qui nécessitent sont utilisation.

Le puits est la source d’approvisionnement en eau la plus ancienne. Même aujourd’hui, il est un moyen d’avoir sa propre réserve d’eau gratuitement. Avoir son propre puits présente des avantages et nécessite plusieurs étapes. Se tourner vers l’installation d’un puits est une solution économique et moins énergivore.

Quels sont les avantages d’un puits ?

Le puits se crée sur tout type de sol. Avec la nappe phréatique présente sur votre terrain, vous aurez toujours à votre disposition de l’eau en abondance. Le puits va permettre de combler votre besoin en eau, et peut être utilisé de différentes manières tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre habitation. L’eau provenant du puits est dépourvue d’impureté grâce à la filtration de différentes couches du sous-sol. Il est nécessaire pour les personnes qui vivent dans des régions où l’accès en eau est difficile.

Si vous manquez d’eau, un puits est la meilleure façon d’avoir des ressources en eau disponibles de façon permanente. Lorsque l’eau dans les villes est coupée lors des réparations des réseaux de canalisations publiques, il peut fournir l’eau. Les ménages n’auront pas à s’inquiéter de manque d’eau, car ils auront leurs propres sources. Contrairement aux eaux données par la municipalité, l’eau des puits n’est soumise à aucun processus de chloration.

Provenant directement du sous-sol, les eaux collectées des puits sont de bonnes qualités. Pour l’utiliser dans votre alimentation, il faudrait l’analyser dans un laboratoire pour vérifier si elle est potable ou non. Avec un puits, vous ne paierez que le coût de son installation et les différents équipements qui vont avec.

Comment installer un puits chez soi ?

Installer un puits chez soi demande de la technicité et une personne qui connait le domaine. Il faudrait faire les démarches administratives possibles, délimiter ensuite le terrain et sonder l’endroit où se trouve l’eau. Pour installer un puits, il faut le situer loin des bâtiments d’élevage, des canalisations d’eaux usées et de la fosse septique ainsi que son drainage. Le type de puits dépend de la profondeur de la source d’eau. Soit, vous décidez pour un puits traditionnel ou puits creusé soit pour un puits par forage.

La première ne nécessite qu’une faible profondeur, dans les 10 à 20m. Le moyen utilisé est le creusage puis procéder à la mise en place des buses. La buse sert de pourtour de soutènement en béton armé du puits ainsi que de protection contre le risque d’effondrement. En creusant, il faut évacuer en même temps les déblais vers l’extérieur jusqu’à arriver à la source d’eau. Emboîter les buses de manières hermétiques, en descendant en profondeur. Procéder enfin à l’étape de finition en n’oubliant pas de mettre un couvercle pour préserver la qualité de l’eau. Le forage consiste à perforer la couche de roc solide ou de sol imperméable pour arriver à atteindre la nappe phréatique, dans les centaines de mètres. Son orifice est étroit contrairement aux puits creusés.

Lorsque votre besoin en eau augmente, il en est de même de votre facture mensuelle en consommation d’eau, le puits s’avère donc une alternative.