Vous vivez dans une maison individuelle, c’est une chance. Cependant, vous avez alors la responsabilité de la fosse septique, qui comme toute installation nécessite d’être entretenue et surveillée, d’autant qu’un système d’assainissement individuel complexe est plus fragile que le tout à l’égout.

Quelques symptômes ou indicateurs de dysfonctionnement

Si vous reniflez des odeurs nauséabondes dans votre maison, sur la terrasse ou dans le jardin, c’est l’éventualité que votre fosse septique est bouchée, problème provoqué par un écoulement de l’eau défectueux. En effet vous remarquerez également que l’évacuation des eaux souillées est devenue excessivement lente, que la cuvette des toilettes s’engorge avec les eaux refoulées au niveau de la baignoire, du lavabo, de la douche de l’évier ou la fosse septique qui déborde !

Désengorger une fosse septique présente des dangers mortels

Face à une telle situation, plus de doute, vous devrez vous attaquer au délicat travail de vidange. Mais avant d’entamer les travaux de vidange de fosse septique, il est nécessaire de trouver l’origine du bouchon dans le système d’assainissement : s’agit-il de la fosse septique ou des tuyaux d’évacuation ?

Vous pouvez très bien procéder au débouchage de la fosse septique sans faire appel à un plombier professionnel et en travaillant de préférence à deux. Dans tous les cas, le matériel suivant vous sera nécessaire : un masque de protection pour limiter une intoxication aux gaz, des gants épais de protection, des grands sacs poubelle pour jeter les déchets, un seau de maçon pour y déposer boues, bouchons et détritus, un tuyau d’arrosage avec adaptateur ou embout.

Il sera impératif d’ouvrir la fosse septique pendant quinze minutes pour laisser s’échapper le gaz toxique – l’hydrogène sulfuré – car il présente un risque d’intoxication mortel. Il faudra aussi ouvrir tous les regards et tés extérieurs : filière de traitement, bac à graisse et fosse toutes eaux. Éloignez toutes les personnes et les animaux et refermez bien toutes les ouvertures après intervention.

Repérage de l’origine du bouchon dans le système de la fosse septique

Après avoir ouvert l’un après l’autre les robinets de la maison, plus la chasse d’eau, vous devrez suivre l’écoulement de l’eau sur les différents regards de la fosse toutes eaux, en partant du plus proche de la maison jusqu’au plus lointain : juste après la maison, au niveau du bac dégraisseur, de la fosse, des préfiltres, des écoulements vers le traitement de la fosse. Si l’eau stoppe son écoulement dans une partie de la fosse, le problème se situe sur la partie juste avant. Si l’eau ne réussit pas à parvenir au premier regard de la fosse septique, c’est que l’un des équipements de la maison est en cause.

Il faudra alors repérer quelle canalisation est bouchée en ouvrant chaque robinet individuellement, pour ensuite procéder au débouchage de la canalisation défectueuse.

Si le problème est situé au niveau du bac dégraisseur, prenez le temps de le nettoyer et de faire sa vidange.

Plusieurs situations possibles

  1. La canalisation d’arrivée d’eau à la fosse est bouchée. Vous pouvez vous-même la nettoyer au tuyau ou avec un nettoyeur haute-pression. Dans ce cas, il s’agit d’un curage de canalisation.
  2. Le dégrilleur ou bac dégraisseur situé au début ou parfois juste en amont de la fosse est plein à ras-bord. Dans ce cas, il faudra le vider à la main et jeter les déchets à la poubelle.
  3. Le préfiltre situé en sortie de fosse est saturé, donc inopérant. Vous devrez nettoyer soigneusement le préfiltre, voire le remplacer par un pouzzolane ou préfiltre en plastique, ainsi que la casquette en polyéthylène. Si le préfiltre et la casquette en place sont très endommagés par l’usure, vous pouvez faire le travail de remplacement vous-même en allant acheter du nouveau matériel pour un coût d’environ 100 euros.
  4. La canalisation de sortie de fosse est entièrement obturée. Dans ce cas, il faudra extraire avec vos mains protégées les divers matériaux ou détritus gênant la canalisation, en veillant à ne pas les pousser malencontreusement dans la filière de traitement.
  5. Si la filière de traitement des eaux usées située après la fosse est saturée, il faudra faire appel à un professionnel pour procéder à la réfection de la filière de traitement, l’opération pouvant vous coûter jusqu’à 5000 euros.
  6. La fosse septique est remplie de boue et déborde. Vérifiez à l’aide d’un bâton si le niveau des boues dépasse la moitié de la hauteur utile de la fosse, auquel cas la cuve devra être vidangée et nettoyée entièrement. Vous serez dans l’obligation d’avoir recours aux services d’un vidangeur professionnel agréé par la préfecture, le coût de l’intervention oscillant entre 200 et 400 euros.
  7. La pompe de relevage peut être en panne (pour une fosse équipée d’une station de relevage), dans ce cas, il suffira de la remplacer par une nouvelle ou tout simplement la réparer.

Ne prenez pas de risques

Faites appel à une entreprise d’entretien et d’assainissement, à un plombier à Paris 1 ou à Paris 2 par exemple ou à l’installateur de votre fosse septique. Sachez que ces intervenants professionnels feront aisément le diagnostic de l’état du système d’assainissement en faisant passer une mini-caméra dans les canalisations pour détecter l’emplacement du bouchon.

deboucher canalisation fosse septique paris

Ils sont équipés d’un camion pompe hydro-cureur avec matériel de nettoyage à haute pression de 300 à 400 bars pour procéder au pompage, à la vidange, et au curage de n’importe quelle fosse septique. Certaines entreprises proposent un service d’entretien annuel permettant ainsi le bon fonctionnement de votre fosse septique.

Pour éviter les récidives, les précautions à prendre

  • Faire un entretien annuel de la fosse septique avec le nettoyage du bac à graisse, du préfiltre, et autres constituants.
  • Faire une vidange de la fosse tous les quatre ans, moins si nécessaire.
  • Ne pas utiliser de produits chimiques pour l’entretien de vos canalisations qui empêchent le travail des micro-organismes normalement vivants dans les canalisations.
  • Ne pas jeter n’importe quoi dans la cuvette des toilettes ou dans les éviers pouvant entraîner le colmatage des drains.
  • Faire le tartrage et le curage des canalisations à intervalles réguliers.