En pleine soirée d’hiver, confortablement assis dans votre canapé, vous vous retrouvez soudainement dans le noir complet. Non seulement vous n’avez plus de lumière mais tous les autres appareils électriques de votre logement sont désormais hors fonctionnement.

C’est embêtant, voire dangereux. Avez-vous pensé à stocker quelques allumettes ou bougies ? Peut-être pas, mais vous avez probablement une lampe de poche  et bien entendu vous êtes équipés d’un portable très performant. Alors, pas de panique !

Coupure générale ou défaillance de votre installation électrique ?

La météo est catastrophique, les tempêtes font des ravages et provoquent des coupures d’électricité souvent sévères. Par conséquent c’est une coupure générale  qui touchera aussi d’autres foyers. Dans ce cas, vous serez impuissants pour procéder vous-même au rétablissement du courant électrique. Il est préférable de ne toucher à rien mais plutôt de contacter votre fournisseur d’électricité qui sera capable de vous dire dans quels délais les choses rentreront dans l’ordre. Il saura aussi vous conseiller sur la marche à suivre.

N’hésitez pas à rendre visite à votre voisinage pour savoir quelle est la situation chez eux. Si la panne d’électricité s’éternise et qu’elle provoque la dégradation irréversible de produits stockés dans votre réfrigérateur et/ou congélateur, sachez que vous pourrez demander une réduction du montant sur votre prochaine facture d’électricité, en apportant la preuve du dommage survenu à votre insu. Une garantie spécifique à ce type d’accident peut être incluse dans votre contrat d’assurance électricité ou multirisques habitation. Vous pouvez aussi tester l’application ERDF « À mes côtés » qui vous met en contact direct avec les services dépannage et raccordement.

La coupure électrique dans un immeuble !

Plus de lumière dans l’escalier, l’ascenseur ne fonctionne pas et votre appartement et celui de vos voisins sont plongés dans la pénombre. Pas de doute, c’est une panne d’électricité au niveau de l’immeuble.

Il peut s’agir d’un fusible défectueux, d’une installation vétuste, de fils électriques dégradés, d’un sabotage, etc. Dans cette situation, ce n’est pas non plus vous en tant que locataires ou propriétaires qui allez résoudre le problème. Il s’agit plutôt d’en référer au plus vite au syndic de copropriétés de votre immeuble qui devra faire le nécessaire pour déclencher l’intervention d’un électricien à Paris dans les meilleurs délais. Des accidents, chutes ou mêmes agressions dans l’escalier peuvent survenir plus rapidement que l’on ne l’imagine…

panne electricien paris

Un simple problème de fusibles

La météo est clémente, il y a de la lumière sur le palier, vos voisins font la fête et vous, vous êtes dans le noir. Il est facile d’en déduire que la panne électrique vient de chez vous. Il faudra vérifier différents paramètres sur le tableau de répartition électrique, notamment l’état des fusibles. Le fusible est un petit appareil dont la fonction est de couper le courant en cas de dysfonctionnement dans le circuit. Il assure votre sécurité en faisant coupe-circuit.

En effet, son filament métallique peut fondre s’il est traversé par un courant dépassant une valeur précise. Normalement les fusibles fixés sur un tableau de répartition portent une pastille témoin et chaque circuit est doté d’une étiquette permettant de trouver facilement le fusil à tester. Avant toute intervention de votre part, il est primordial en désarmer le disjoncteur pour éviter tout incident fâcheux. Pour tester un fusible, il faudra le sortir de son porte-cartouche et utiliser un multimètre équipé de piles.

Vous verrez le chiffre 1 s’afficher, si le fusible est défectueux à remplacer par un autre de même ampérage. Si le fusible est correct, le chiffre 0 s’affichera sur le cadran analogique ou digital du multimètre. Dans le cas de constructions anciennes, le tableau électrique est équipé de fusibles en céramique à fil de coton, plus délicats à manier. Il est alors plus prudent de vous faire aider par un électricien professionnel à Paris. Sur des installations postérieures à 1981, on trouvera deux différentiels, un général et un pour la salle-de-bains.

Le différentiel garantit une protection supplémentaire lors d’un problème d’isolation dans l’installation ou l’appareil alors que le disjoncteur et le fusible réagissent à une surcharge ou à un court-circuit.

Le disjoncteur a sauté et se trouve en position « arrêt »

Une installation électrique aux normes actuelles est équipée d’un disjoncteur permettant une protection efficace du réseau électrique de votre habitation. Il est facile de réenclencher ou de réarmer un disjoncteur s’il a sauté, contrairement au fusible qu’il faut remplacer.

Mais c’est le symptôme d’un dysfonctionnement quelque part. Si après plusieurs essais, le disjoncteur ne reste pas réenclenché, c’est peut-être un faux contact ou un court-circuit provoqué par une prise de courant sur laquelle est branché un appareil électrique. Il faudra alors débrancher l’appareil suspecté, réarmer le compteur et brancher le même appareil sur une autre prise. Après plusieurs tests sur différentes prises de courant, le disjoncteur saute à chaque fois, alors c’est l’appareil qui est défaillant. Pour savoir si le problème vient d’une prise de courant, branchez-y un autre appareil. Si la prise de courant est hors d’usage, elle devra être remplacée par un électricien agréé.

Un trop grand d’appareils électroménagers allumés en même temps

La multiplication des appareils électriques dans nos logis peut saturer le circuit électrique, ce qui aura pour conséquence une surcharge électrique et de faire sauter le disjoncteur. Cela peut aussi signifier que le circuit électrique manque de puissance et le problème se répétera à chaque fois que trop d’appareils électriques fonctionneront simultanément.

Sachez qu’une surcharge électrique peut déclencher un incendie ! Pour résoudre momentanément le problème, il ne vous reste plus qu’à débrancher plusieurs appareils pour réenclencher le disjoncteur et remettre l’électricité. Un tableau électrique conforme contient plusieurs manettes dotées de petites étiquettes pour chaque pièce de votre maison.

Avant de réarmer le disjoncteur, il faudra baisser toutes les manettes du tableau électrique et les remonter ensuite une par une. La manette revenant en position basse et faisant disjoncter le disjoncteur vous permettra de détecter dans quelle pièce se situe le problème électrique. Pour éliminer durablement ce désagrément, contactez votre fournisseur d’électricité pour demander une augmentation de puissance et faire un diagnostic de votre installation.

Un logement équipé d’une installation électrique normalisée avec un tableau de répartition nouvelle génération facilitant les détections de panne électrique, c’est la garantie d’être en sécurité et de faire des économies. Pensez-y !