Les EPI ou équipements de protection individuelle ont été conçus pour protéger le travailleur contre un ou plusieurs risques. Toutefois, leur usage seul ne peut suffire à éloigner tous les risques d’où la nécessité de les utiliser en complément avec d’autres mesures de réduction de risques. On trouve aujourd’hui une grande variété d’EPI qui diffère selon les dangers encourus sur le lieu de travail et leur degré de complexité. Les EPI destinés aux électriciens permettent de protéger ces travailleurs des électrocutions, des chutes, des coupures, …

Quand doit-on porter des EPI ?

Dès lors que le travailleur est exposé à des risques pouvant nuire à sa santé et sa sécurité, le port d’EPI est obligatoire. Toutefois, il ne suffit pas de porter le premier équipement venu, mais celui-ci doit correspondre au type de risques que vous encourez. Par exemple, lorsque l’agent va devoir manipuler des produits chimiques, il lui faudra porter des appareils respiratoires spécifiques, des combinaisons résistantes aux produits… Dans les cas où il va devoir installer un système électrique, il devra porter des gants isolants, des casques électriciens avec ou sans visière selon le niveau de danger du travail qu’il s’apprête à faire.

Les EPI, pour équipements de protection individuelle, sont une obligation dans bien des métiers. Car si le savoir-faire technique est indispensable à la pratique d’une profession, les mesures de sécurité le sont tout autant. Ils sont pour vous comme votre client la garantie de votre professionnalisme.

Quelques exemples de kits d’équipements de protection individuelle ou EPI

Tous les électriciens ne font pas le même métier. Si intervenir sur tout ce qui concerne le monde du transport de l’électricité est le point commun, cela laisse une marge de manœuvre conséquente pour diverses activités. Ainsi, celui qui intervient sur les câbles haute tension en pleine nature sur les immenses pylônes n’est pas celui qui viendra réparer votre interrupteur à la maison.

C’est pour cela qu’il existe différents kits de protection qu’il faut choisir en fonction de la classification des interventions sur le réseau électrique. Tout d’abord, il faut comprendre l’intérêt de ces protections dont le but est de protéger d’un choc électrique. On ne manipule donc pas fils et câbles sans protection adaptées. Concernant les EPI, le kit le plus complet, pour des interventions extérieures, se compose d’un équipement conséquent. Pour les mains, il faut porter des gants, sous-gants et sur-gants, dont le but est de vous protéger d’un choc jusqu’à 1000 volts. Votre visage est couvert aussi avec un casque comprenant une protection faciale. L’entièreté de votre visage est donc protégée contre des débris d’une explosion.

Vous avez aussi dans ce kit du matériel de mesure de la tension ainsi que des objets de sécurité. On trouve en particulier des condamnateurs de disjoncteur, une sorte de cadenas qui permet de bloquer le disjoncteur en cas de besoin. Un ensemble de signalétique pour annoncer votre intervention fait aussi partie de ce kit de protection. Le niveau inférieur des EPI est moins fourni, mais contient toujours les protections corporelles.

Comment choisir le bon EPI ?

Pour une protection optimale des travailleurs, il incombe à l’employeur de leur choisir les bons équipements de protection individuelle. Pour ce faire, l’employeur devra se référer au CHSCT ou bien consulter les délégués du personnel. Les EPI qu’il choisit devront être appropriés aux risques encourus, à la morphologie du travailleur et compatibles avec le travail à effectuer.

En ce qui concerne l’électricien, tous les EPI qui lui sont destinés doivent être isolants parce qu’il va manipuler des fils électriques. Non seulement, il doit porter des casques d’électricien, mais aussi des vêtements spécifiques pour électricien. On retrouve ainsi des pantalons et des vestes multinormes qui lui assurent plus de sécurité. En ce qui concerne les accessoires, on cite les gants isolants qui doivent couvrir les mains et l’avant-bras, les casques électriciens et les pare-visage qui les protègent des arcs électriques.

Quand faut-il renouveler ses EPI ?

L’électricité est un danger qui ne pardonne pas dès lors que l’on prend le moindre risque. C’est pourquoi il faut savoir être vigilant avec son matériel de protection. Le moindre défaut ou le moindre manquement peut avoir des répercussions fatales sur le professionnel qui ne serait pas équipé correctement. C’est pourquoi il est important de vérifier l’intégrité de ses équipements, en particulier les gants ou la protection faciale avant chaque nouvelle intervention.

Il ne faut pas hésiter à renouveler ses EPI dès qu’ils montrent les premiers signes d’usure ou de détérioration. Si c’est le genre de mesure que l’on repousse toujours au lendemain, cela peut être problématique, car un défaut d’isolation, lorsque l’on travaille l’électricité ne pardonne pas. Ainsi, avant que l’usure ne se fasse trop importante, il est déjà temps de renouveler votre équipement. Des revendeurs spécialisés permettent de s’équiper à moindre prix et avec du matériel conforme.

Si les EPI sont indispensables, c’est parce qu’ils permettent une protection optimale à moindre coût et sans contrainte dans l’exercice de votre activité professionnelle. S’équiper est une obligation professionnelle, mais surtout le meilleur moyen de vous protéger. Ainsi, s’il ne fallait conserver qu’une règle, c’est le changement au moindre défaut pour toujours travailler dans les meilleures conditions.