« Le vitrier est un artisan spécialiste des travaux sur le verre », oui certes, mais l’image vieillotte du vitrier de jadis réparant uniquement les carreaux cassés n’a plus lieu d’être.

Le métier de vitrier est en constante évolution et les professionnels du bâtiment et de l’immobilier sont à la recherche de professionnels qualifiés désormais incontournables. De nombreux emplois sont à pourvoir sans pour autant dénicher les perles rares pour œuvrer dans l’habitat, la décoration, la miroiterie, l’art, etc. Voici quelques explications qui vous donneront peut-être envie de choisir ce métier dont l’avenir est prometteur.

Que fait l’artisan-vitrier du 21ème siècle ?

C’est un métier manuel caractérisé par une grande dextérité car cet artisan réalise des tâches spécifiques aux techniques pointues.

Un vitrier professionnel devra être doté d’une palette de compétences très étendue et seulement dans ce cas, il pourra répondre aux commandes et des prestations diverses et variées lui seront proposées, aussi bien à l’extérieur ou à l’intérieur d’un bâtiment. Le vitrier confectionne des pièces de verre en atelier pour les installer ensuite chez les clients, que ce soit des entreprises ou des particuliers. Ainsi il intervient sur toutes sortes de chantiers de construction : bâtiments, bureaux, hôtels prestigieux, villas, maisons de campagne, fenêtres, miroirs, aquarium, etc.

Il fabrique des pièces en verre mais il fait aussi des travaux de remplacement (dépose et pose), de réparation ou de réfection d’éléments fissurés ou cassés. Un vitrier sait mesurer, découper, tailler, travailler et manipuler toute sorte de verre qu’il soit feuilleté, teinté, double, opaque et tant d’autres… Le vitrier miroitier est capable de fabriquer des encadrements de miroirs.

Le vitrier est un créatif, c’est-à-dire un dessinateur qui doit savoir inventer différentes formes de vitrage et de profilés pour ensuite les couper, les souder, les façonner et les assembler dans les règles de l’art. Il confectionne des châssis. Il sait lire des plans pour ensuite concevoir des pièces en verre en conformité avec ce qui est planifié. Le vitrier est capable de poser des lucarnes, des portes-coulissantes, des baies vitrées, des toitures de vérandas mais aussi de serrures, gonds et poignées.

Est-ce un métier à risques ?

Oui, effectivement, car comme chacun sait le verre coupe et blesse. De plus certaines interventions sur des chantiers nécessitent le déploiement d’échafaudages et le travail en hauteur. C’est pourquoi le respect des normes de sécurité est impératif pour éviter de se blesser même légèrement.

D’autre part, le vitrier professionnel manie différents outils coupants comme les scies, les tenailles, le coupe-verre, le diamant, ainsi que des ventouses et pistolets à pression. Un vitrier peut travailler seul dans son atelier mais la plupart du temps, c’est au sein d’une équipe qu’il mettra en pratique sa créativité en présence d’autres techniciens du bâtiment avec lesquels il devra travailler en bonne intelligence.

Je suis tenté par ce métier, alors que dois-je faire pour devenir vitrier ?

Même si l’expérience acquise sur le terrain est un atout incontestable et un gage de performance, il est toutefois recommandé aux candidats à la profession de se former en suivant une formation professionnelle ou diplômante. Il faudra d’abord obtenir un CAP miroiterie, continuer avec un Bac pro Ouvrages du bâtiment AVMS (aluminium, verre et matériaux de synthèse) et se spécialiser en passant le brevet de technicien miroiterie. Ces diplômes représentent la voie classique pour accéder à la profession de vitrier, ce qui équivaut à deux, trois voire quatre ans d’études spécialisées avec des formations en alternance (école-entreprise). Les recruteurs accordent un grand intérêt à ces diplômes.

Pour les adultes engagés dans la vie active et voulant se reconvertir pour devenir un artisan du verre, c’est possible grâce aux formations continues par l’AFPA (Agence pour la formation professionnelle des adultes), entre autres par l’intermédiaire d’un congé individuel de formation et du droit à la formation. Cependant il n’existe aucune école spécialisée pour devenir vitrier. N’hésitez pas à contacter la chambre des métiers de votre région pour en savoir plus.

Quelles aptitudes essentielles dans l’exercice de mon métier au quotidien ?

Tout d’abord, il faut être en excellente condition physique, le vitrier devra porter des charges, le verre est un matériau assez lourd, mais les outils aussi. Il travaille debout et fréquemment dans des positions plutôt inconfortables.

vitrier paris
Vous avez envie de devenir vitrier à Paris ?

Sens de l’esthétique, le goût des chiffres, curiosité et polyvalence sont des atouts indispensables pour réussir dans ce métier sans oublier les qualités relationnelles primordiales pour écouter les désirs des clients et les conseiller dans leur choix. Le vitrier est un spécialiste et un expert en verrerie, son métier est complexe et demande de la précision, de la rigueur et une organisation à toute épreuve. Pour développer un savoir-faire incomparable, l’artisan en vitrerie doit penser à consacrer beaucoup de temps à la formation continue et aux stages pour éventuellement évoluer vers des spécialisations comme technicien des industries du verre, créateurs de vitraux ou encadreur. Il devra faire preuve de patience et persévérance pour s’épanouir dans un métier passionnant mais très exigeant.

Combien vais-je gagner ?

Un vitrier débutant gagne environ 1500 euros brut par mois. Sa rémunération évoluera en fonction de son expérience. Un vitrier artisan à son compte gagnera plus mais son investissement en temps sera considérable et ses responsabilités élargies. Un vitrier salarié dans une entreprise peut devenir chef de chantier ou chef d’équipe après quelques années de pratique. Les horaires de travail comprennent le travail en atelier en amont, la préparation du matériel, le travail sur le chantier, le rangement du matériel, ce qui peut représenter de longues journées.

Pour passer derrière le miroir, n’hésitez pas à aller à la rencontre de professionnels reconnus pour la qualité de leur travail. Vous serez probablement épatés par leurs réalisations.

Si vous recherchez des spécialistes, Belmard Bâtiment intervient pour vous dans l’ensemble de la capitale comme à Paris 11 ou Paris 9 par exemple.