Après quelques années de bons et loyaux services pendant une longue décennie, votre cumulus électrique, comprenez votre ballon d’eau chaude, a décidé de vous lâcher définitivement.

C’est la douche froide ! D’autant que vous devrez vous passer d’eau chaude pendant quelques jours, laps de temps nécessaire pour la commande et livraison du nouveau ballon!

Plus d’eau chaude

Le remplacement d’un ballon d’eau chaude est chose relativement facile pour un bricoleur averti qui accomplira les étapes dans le bon ordre. Mais surtout ne vous lancez pas dans l’aventure seul. Demandez à un ami costaud de vous épauler pendant cinq heures environ dont la moitié du temps sera dédiée au démontage et montage du cumulus.

Votre duo de choc aura besoin d’outillage en bon état pour installer un groupe de sécurité et son siphon, un vase d’expansion, des raccords diélectriques, des flexibles de raccordement, un mitigeur thermostatique, un réducteur en cas de pression supérieure à 3 bars (B). Il s’agit alors de vous munir d’un escabeau, d’une perceuse, d’un mètre à ruban, d’un tournevis d’électricien, d’une pince multiprise, d’un niveau à bulle, d’un crayon, d’un jeu de clés plates, de la filasse et pâte d’étanchéité, de joints fibre en 20 x 27 mm (3/4’’), de chevilles et goujons de fixation.

Obligatoire : la vidange d’au moins 100 litres d’eau chaude

En effet, il est bien évident que nous n’allez pas soulever un poids de 100 kilos, par conséquent préparez-vous à patienter environ deux heures maximum pour la vidange du chauffe-eau. Dans un premier temps, il est impératif de couper l’arrivée d’eau générale et d’interrompre le fonctionnement du disjoncteur spécifique sur le tableau électrique.

Pour permettre de casser la pression de l’eau, veillez à ouvrir un robinet d’eau chaude par exemple dans la salle de bains. Ensuite, vous devrez ouvrir le robinet de purge positionné sur le groupe de sécurité (dispositif limiteur de pression sur l’arrivée d’eau froide) de sorte que l’eau stockée dans le ballon s’écoule par le siphon pour finir dans le réseau d’évacuation des eaux usées.

Au bout d’une heure et trente minutes, le réservoir d’eau chaude devrait être vide. Après avoir effectué les vérifications qui s’imposent, vous pourrez procéder à la dépose du ballon hors service, après avoir vérifié que l’ensemble de l’installation est bien refroidie.

Le débranchement et la dépose du cumulus vide

À partir de cet instant, le travail à deux est primordial car il faudra déposer le ballon d’eau chaude, même vide, c’est relativement lourd.

Assurez-vous que le courant électrique est bien coupé pour éviter tout court-circuit ou électrocution fatale. Il s’agit maintenant de débrancher le thermostat contrôlant la résistance qui alimente en électricité le ballon pour chauffer l’eau. Le thermostat est généralement situé sous le capot en plastique localisé au-dessous du ballon. À l’aide d’un tournevis d’électricien, vous pourrez démonter le capot et débrancher le thermostat (fil de masse, fil neutre et phase). Ensuite, vous pourrez procéder au démontage du groupe de sécurité, du siphon et de l’ensemble des accessoires du cumulus (réducteur de pression, vase d’expansion, raccords diélectriques, mitigeur thermostatique).

La dernière manœuvre consistant à dévisser la patte de fixation ou bride positionnée à l’arrière pour soulever et retirer le ballon de son logement. Il reste généralement un peu d’eau dans les flexibles, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de disposer à portée de main d’une serpillière pour éponger et faire place nette avant de poser le nouveau cumulus.

L’installation d’un ballon d’eau chaude neuf

Vous verrez, ce n’est pas sorcier ! Car il suffira de placer le nouveau rigoureusement à la même place que l’ancien. Ne vous séparez surtout pas de votre compagnon, car il est encore utile pour vous aider à porter l’objet très encombrant et faire les vérifications obligatoires, plutôt deux fois qu’une.

Les incontournables dont vous devez disposer :

  • assez d’espace avec une marge de 20 cm autour de la cuve du chauffe-eau pour, installer le chauffe-eau avec un mètre, un niveau à bulle et le gabarit fourni,
  • un mur de soutien assez solide pour supporter la charge du ballonrempli d’eau pour le cas où vous auriez choisi un volume plus important que le précédent,
  • une alimentation électrique par une sortie de câble,
  • un accès à l’évacuation des eaux usées pour y relier le siphon du groupe de sécurité,
  • une alimentation d’eau froide avec une vanne d’arrêt,
  • un début du réseau d’eau chaude desservant le lavabo, l’évier et la douche.

Le raccordement du chauffe-eau électrique aux réseaux hydraulique et électrique

Après avoir fixé le nouveau chauffe-eau en évitant de bloquer définitivement les écrous (vous le ferez à la fin de l’opération), vous pourrez procéder aux branchements hydrauliques et électriques.

Tous les raccords d’eau doivent impérativement être réalisés avec de la filasse et de la pâte d’étanchéité sauf le raccord à compression du siphon du groupe de sécurité. La bonne étanchéité des raccords à vis femelle est garantie par un joint fibre.

Les éléments que vous aurez à relier sont :

  • le réducteur de pression,
  • le vase d’expansion pour récupérer les 3 % d’eau chaude dilatée,
  • les raccords diélectriques anticorrosion,
  • le mitigeur thermostatique destiné à réguler la température de sortie de l’eau chaude,
  • le groupe de sécurité,
  • le siphon du groupeau réseau d’évacuation,
  • la collerette bleue pour l’arrivée d’eau froide au ballon et la collerette rouge pour la sortie d’eau chaude du cumulus,
  • le fil vert et jaune correspond au fil de masse/fil de terre sur la carcasse du ballon,
  • la phase marron ou rouge correspond au fil d’alimentation et le fil neutre est de couleur bleue.

Une fois que vous aurez branché l’ensemble de l’installation, vous pourrez, à l’aide de la molette  de réglage, régler la température de consigne à partir du thermostat.

comment changer cumulus

La mise en service du ballon d’eau chaude

Elle pourra s’effectuer après vous être assuré que la connexion électrique est conforme et que le capot en plastique situé au-dessous du cumulus est bien remonté. Tous les raccords hydrauliques réalisés avec un  joint filasse doivent être bloqués, ainsi que les écrous de fixation du chauffe-eau.

Le siphon du groupe de sécurité sera relié à l’évacuation. Enfin le mitigeur thermostatique doit être réglé à la température adéquate. Si et seulement si l’installation est conforme aux instructions, vous pourrez sans inquiétude ré-ouvrir l’alimentation d’eau et le robinet du groupe de sécurité. Le disjoncteur du courant électrique pourra être réenclenché.

Toute la famille devra encore patienter 5 heures pour prendre une douche bien chaude.

En cas de doute sur le choix de l’équipement et sur votre capacité à effectuer vous-même dans les règles de l’art cette installation, ayez recours à un spécialiste agréé et compétent. C’est le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises.

Belmard Bâtiment intervient dans toute la capitale et prévoit notamment des équipes de plombiers à Paris 12 ou Paris 13.

 

Vous voulez installer un nouveau cumulus ?

Lorsqu’il ne remplit plus correctement ses fonctions, mieux vaut remplacer votre cumulus. C’est aussi le moyen de passer à une solution plus économique sur le plan énergétique. Par ailleurs, un nouveau ballon d’eau chaude est souvent nécessaire après une décennie.

Quel cumulus choisir ?

Privilégiez un cumulus dont les capacités sont en accord avec vos besoins. Orientez également votre choix vers les modèles qui exigent peu ou pas de travaux afin que l’installation se déroule en toute simplicité. N’oubliez pas de vérifier l’étiquette énergie qui vous aidera à maîtriser votre budget tout en faisant un geste pour la planète.

Pourquoi faire appel à un plombier pour cette intervention ?

Il faut commencer par désinstaller l’ancien cumulus, puis vérifier que les réseaux d’eau et d’électricité sont compatibles avec le nouveau ballon d’eau chaude. C’est une opération complexe puisque le raccordement doit se faire en tenant compte des normes en vigueur et des règles de sécurité régissant les conditions de mise en service. C’est pourquoi il vaut mieux faire appel à un plombier professionnel. .