On est tous à la recherche du chauffage le plus performant et le moins énergivore. Plusieurs installations sont possibles, comme le chauffage à bois, à gaz, à fioul, électrique, solaire, la pompe à chaleur.

Mais avant de choisir, il faudra évaluer plusieurs paramètres comme le lieu d’habitation, les surfaces à chauffer, l’espace disponible pour installer le matériel, stocker le combustible, les sources d’énergie disponibles proches de l’habitation, l’impact écologique, l’investissement de départ, sa rentabilité à plus ou moins long terme.

Le chauffage à bois, chaudière, poêle, insert, cheminée

Il a la réputation d’être le plus économique et très écologique. Si vous disposez de peu de place pour stocker le bois au sec, vous pouvez opter pour un poêle à granulés ou à pellets, petits cubes à capacité chauffante considérable.

En fonction de la région où vous vivrez, vous pourrez ou pas vous approvisionner en bûches, bois recompacté ou granulés. C’est par conséquent une option à vérifier avant d’investir dans l’installation. La question ne se pose pas si votre maison est installée à la campagne près d’une forêt dans laquelle vous pourrez directement aller chercher le combustible. Installer une chaudière à bois dans une grande demeure située en milieu rural est un choix pertinent et particulièrement rentable, non seulement pour chauffer entièrement la maison mais aussi produire l’eau chaude sanitaire.

En revanche, l’installation coûte assez cher. Choisissez de préférence un équipement performant étudié pour diminuer les sources de pollution et un bois produit dans le cadre d’une gestion durable des forêts.

La chaudière gaz à condensation

C’est l’installation la plus économique. La chaudière gaz à condensation produit de la chaleur en brûlant du gaz naturel et réalise de belles performances. Elle nécessite un raccordement au gaz de ville, par conséquent aucun problème de stockage à votre domicile. Le gaz, énergie relativement bon marché mais polluante, permet d’alimenter les chaudières, chaudières à condensation, radiateurs et planchers chauffants.

La pompe à chaleur

Si vous voulez réaliser 60 % d’économie sur votre prochaine facture de chauffage, c’est d’une pompe à chaleur dont vous avez besoin mais il faudra investir entre 6.000 et 10.000 euros.

Ce système capte la chaleur de l’air extérieur pour la transmettre ensuite au circuit de chauffage de manière à chauffer l’eau des radiateurs. C’est un système de chauffage particulièrement écologique. Pour un investissement de 20.000 euros, vous pourrez obtenir une pompe à chaleur géothermique destinée à venir pomper la chaleur du sol par l’intermédiaire d’un réseau de captage ou de forage. Ce système de chauffage est conseillé pour les constructions neuves et spacieuses, il se révèle écologique et économique sur le long terme. Il nécessite cependant des travaux assez compliqués.

Le chauffage à énergie solaire

L’énergie solaire est une solution rentable sur le long terme, au bout de dix ans environ, c’est long. L’investissement pour l’installation des panneaux solaires peut aller jusqu’à 22.000 euros, c’est cher. Sachez que vous pouvez bénéficier des aides financières de l’état pour compléter votre budget.

Le soleil procure une énergie gratuite et écologique mais même dans des régions fortement ensoleillées, un système de chauffage à énergie solaire ne suffira pas à couvrir tous les besoins sur une année. Il faudra l’associer à un Système de Chauffage Combiné (SCC) qui permet de bénéficier d’eau chaude et de chauffage grâce à une seule énergie.

panneau solaire
Les panneaux solaires: l’avenir ?

Le chauffage électrique

Les professionnels préconisent les radiateurs à inertie pour les logements déjà bien isolés. Dans le cas contraire, le radiateur électrique consomme beaucoup d’énergie pour un confort pas toujours satisfaisant, surtout pour les grandes pièces. À la fin de l’hiver, la facture d’électricité est salée.

Cependant les fabricants tentent de trouver des solutions pour optimiser l’efficacité des radiateurs et convecteurs avec l’installation de thermostats programmables, de réflecteurs de chaleur pour orienter le chaud vers l’intérieur d’une pièce. Le  radiateur à accumulation permettant de stocker la chaleur pendant les heures creuses peut se révéler une solution satisfaisante pour faire des économies. En résumé le chauffage électrique est coûteux et polluant.

Le chauffage au fioul

Il est nécessaire de disposer d’un local pour entreposer la cuve de stockage du combustible. Les chaudières à fioul d’aujourd’hui sont relativement faciles à installer et prennent moins de places que les anciens modèles.

Elles conviennent bien aux habitations spacieuses qui ne sont pas raccordées au gaz. Le fioul présente l’avantage d’une diffusion rapide et homogène pour un inconvénient majeur qui est son caractère polluant et peu économique car lié au cours du pétrole. Aussi pour faire des économies, il est préférable de remplir les cuves avant les saisons froides.

Les critères d’un chauffage économique

Il faut tenir compte du prix de la matière première, seul le bois reste le combustible au tarif le plus bas et le plus stable. Il faut déterminer vos besoins en chauffage adaptés à vos habitudes de vie. Un logement équipé de cloisons isolantes et de fenêtres équipées de double-vitrage est déjà la garantie de consommer moins d’énergie. L’installation du système de chauffage économique comprend la main d’œuvre, le coût des matériaux et des consommables. Le rendement de l’appareil de chauffage est le critère capital pour déterminer son efficacité énergétique.

C’est mathématique !

Avant d’installer un système de chauffage dans votre logement, il faudra calculer la puissance (P) dont vous avez besoin. Les éléments à considérer sont le volume en m³ de la ou les pièces à chauffer (V), la température de référence extérieure du lieu d’habitation (TE), la température intérieure dite température de confort (TI), la performance technique ou niveau d’isolation de la ou des pièces à chauffer (Coefficient G). Il s’agira d’appliquer la formule suivante : P = G x V x (TI – (TE)) qui vous indiquera la puissance requise pour un appareil performant.

Le bilan énergétique

Avant tout achat d’équipement de chauffage et pour bénéficier de subventions, il est indispensable de faire réaliser un bilan énergétique de votre logement et de faire appel à des chauffagistes certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour procéder à l’installation d’un système de chauffage reconnu pour ses performances énergétiques.