Close-up of man hands setting the temperature of water in Electric BoilerVous êtes en pleine réalisation de votre entretien de chaudière et vous posez des questions sur les différentes modalités de chauffage existantes. Devriez-vous choisir l’électrique ou le gaz ? Lequel des deux systèmes est le moins cher ? Lequel des deux vous satisfera le plus ? Dans cette article, nous allons vous apporter des éléments de réponses qui vous permettront de prendre la décision qui vous correspondra le plus.

Les avantages du chauffage au gaz

Le prix

En effet,  choisir de se chauffer au gaz, c’est profiter du faible prix au kWh de celui-ci. Une fois l’investissement de départ (installation de la chaudière) est engagé, le gaz est une des solutions les plus rentables pour réchauffer son domicile. Le coût du chauffage au gaz est par exemple bien inférieur à celui du fioul. Ce point est d’autant plus vrai dans le cas des chaudières les plus récentes (chaudières à condensation par exemple), qui ont une très bonne performance énergétique et donc une consommation moindre. Savez-vous qu’il est possible d’obtenir différentes subventions qui vous aiderons à moderniser vos installations de chauffage au gaz à moindre coût ?

Un vrai confort

Les solutions de chauffage au gaz permettent une chaleur uniforme dans l’ensemble du domicile. Il est réputé pour ne pas assécher l’air (ce qui est plutôt bénéfique pour les sinus), et produit donc une chaleur agréable. Le chauffage à gaz est en outre bien adapté au chauffage des grandes surfaces. Aujourd’hui, la plupart des installations au gaz permettent un réglage de la température par thermostat, ce qui permet un contrôle précis de la température et donc un bien-être amélioré.

Les avantages de l’électrique

Une grande simplicité d’installation

Le chauffage électrique a l’avantage de nécessiter très peu de travaux d’installation par rapport aux autres modes de chauffage. Le chauffage électrique nécessite également peu d’entretien, bien moins que le fioul ou le gaz naturel ce qui réduit encore les coûts liés à son utilisation.

En plus, la solution électrique nécessite un faible investissement de départ. Vous pouvez également bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’installation d’un système de régulation. Le chauffage électrique permet de régler de façon très précise  grâce à des systèmes de programmation qui permettent d’éviter que votre pièce soit surchauffée. La plupart des logements chauffés à l’électricité étant équipés d’un compteur heures pleines heures creuses, le chauffage électrique est moins cher au kWh la nuit que le jour.

Un confort amélioré

Il existe aujourd’hui une vaste gamme de chauffages électriques. Certains, comme les panneaux radiants, les planchers chauffants ou encore les radiateurs à fluide caloporteur permettent un confort amélioré : ils suppriment les inconvénients historiques électriques à savoir, une chaleur peu uniforme, et des variations de température trop fréquentes.

Quel système correspond le mieux à mon logement ?

En conclusion, le chauffage électrique est à recommander aux petits logements bien isolés : avec son faible investissement de départ, l’électrique est le choix le plus évident pour un studio ou un petit appartement. Par ailleurs, la plupart des modes de chauffage électrique sont très performants en termes de confort sur de petits espaces. Enfin, le coût de l’électricité (abonnement et prix du kWh) est plus bas pour les petits consommateurs que pour les gros : il peut se révéler très coûteux pour une grande maison mal isolée est donc en fait le plus économique pour un petit logement de bonne performance énergétique.

Pour les autres profils en revanche, le gaz est le choix le plus économique. L’investissement initial dans la chaudière et le prix de l’abonnement de gaz sont très largement rentabilisés sur le long terme. Si vous êtes raccordés au réseau de distribution de gaz, le chauffage au gaz est un véritable bon plan tant en termes financiers qu’en termes de confort.

Si vous n’êtes pas raccordé au réseau de distribution de gaz, il est possible d’opter pour l’installation d’une citerne de propane afin d’être chauffé au gaz, mais cela nécessite d’avoir un jardin où installer la cuve, et est donc un peu plus coûteux que le gaz de ville. Mais quelle que soit la solution que vous choisirez, nous vous recommandons de mettre en place un contrat d’entretien de chaudière afin d’être paré à toutes éventualités.

La question du chauffage dans un logement ou un local professionnel est d’une importance capitale. La technologie utilisée aura un impact sur plusieurs points : le coût, le confort et l’approvisionnement. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous donnons quelques indications.

Chauffage électrique ou au gaz : lequel a le meilleur rapport qualité/prix ?

Pour les propriétaires qui mettent un bien en location, la tendance vers l’électrique en raison du prix inférieur au gaz, que ce soit sur la consommation d’énergie ou sur le cout des installations.

Pour ce qui est du gaz, il faut prévoir des aménagements supplémentaires comme notamment la chaudière. Celle-ci doit être entretenue tous les ans et demande donc une gestion supplémentaire en comparaison au chauffage électrique. Le coût de la chaudière est compris entre 1 500 euros et 6 000 euros en fonction de la surface à chauffer et des modèles proposés sur le marché. De plus, un raccordement au gaz naturel (si votre commune est éligible) est nécessaire et a un coût : il s’effectue auprès de GRDF.

Sur le point de vue du confort, un chauffage au gaz est toujours plus appréciable et plus doux qu’un espace chauffé au chauffage électrique.

Vous l’aurez compris, la question du chauffage au gaz ou à l’électricité mérite qu’on s’y penche dans les moindres détails. Maintenant que vous avez les informations de base pour faire un choix, il ne vous reste plus qu’à vous orienter vers le matériel adéquat pour équiper votre logement ou votre local d’entreprise.