Raccordements, outils, installations de nouveaux équipements, chalumeau… Autant de techniques de bricolage à appréhender pour s’apprivoiser plombier de secours. De plus, si l’on ne s’y connait pas vraiment en plomberie, mieux vaut avoir quelques bases avant de commencer son expédition dans les raccordements et les tuyaux. Voici les astuces de notre Guide Belmard :

Savoir à maitriser

  • Manipuler les différents outils de plomberie, connaître la différence entre tel ou tel type de matière première, maîtriser les techniques de sondage ou les indispensables pour pouvoir faire un excellent plombier chez-soi !

Techniques de base

  • La soudure : technique de soudage

L’étanchéité et la liaison des tubes et des raccordements plomberie sont assurées par la soudure.

C’est une technique qui est à la portée de tout bricoleur non initié comme ce peut-être le cas pour vous.

La soudure est une technique très simple qui consiste à assembler deux pièces par le biais d’une brasure. Une telle opération nécessite un outillage bien approprié mentionné ci-dessous :

  • Un chalumeau : La performance d’un chalumeau est à déterminer selon ses caractéristiques, la puissance de sa chauffe qui distingue un appareil d’un autre, ce qui est différent également lors de son usage. La lampe à souder qui fonctionne dans toutes les positions est celle qui vous assure les soudages des tubes de cuivre quelque soit leur diamètre.

    Brûler, décaper est faisable à l’aide de la lance adaptable flamme plate (A).

    L’appareil peut être alimenté par une cartouche autoperçable universelle.

Ce genre d’outil existe également sous différentes formes, tel que le chalumeau-oxy-butante, généralement alimenté par deux petite bouteilles de gaz.

Le chalumeau oxy-méthylacétylène, dont le  fonctionnement se fait à travers une bouteille d’oxygène rechargeable et une petite bouteille d’acétylène jetable.