Si vous souhaitez équiper votre maison d’une verrière presque incassable, la vitrine de votre boutique d’un verre qui ne génère aucun éclat lorsqu’il se brise, vos fenêtres pour qu’elles soient inattaquables, il faut choisir un verre de sécurité.

Il existe principalement trois types de verre de sécurité permettant de créer un environnement moins anxiogène autour vous.

Le verre armé

Pourquoi armé ? Parce que ce verre contient une grille métallique incorporée lors de sa conception. Capable de résister aux chocs, il est principalement utilisé pour équiper les toitures de locaux industriels ou pour coupoles de grande dimension. Il peut aussi être utilisé comme paroi décorative, marquise ou toit de jardin d’hiver.

Le verre armé est censé dissuader les cambrioleurs de s’introduire en brisant le verre, chose improbable à cause de la grille métallique qui fera barrage. Le verre armé présente cependant des inconvénients car en cas d’accidents, d’intempéries, de vandalisme, il se casse en mille morceaux comme n’importe quel verre, par conséquent les risques de coupures sont réels. Seule la grille métallique aura pour fonction de retenir un peu les bris de verre.

En outre, sa résistance au feu est insuffisante, ce qui fait qu’en cas de forte chaleur provoquée par un incendie, le verre ne tiendra en place très longtemps. Pour ces raisons, les constructeurs auront plutôt tendance à choisir un autre verre, le verre feuilleté plus solide.

Le verre trempé

Ce verre a bénéficié d’un traitement thermique ou chimique pour le rendre plus résistant qu’un verre ordinaire. Le verre trempé thermiquement est chauffé à 700°C, il subit ensuite aussitôt un refroidissement à 300°C avec de l’air froid.

Ce traitement thermique entraîne une robustesse aux chocs cinq fois plus importante qu’un verre classique, il est capable de supporter une température pouvant atteindre 250°C, des écarts de température de 200°C alors qu’un verre ordinaire ne pourra pas dépasser les écarts de plus de 60°C. En cas de casse, le verre trempé thermiquement se brise en éclats infiniment petits et coupants très légèrement.

Le verre trempé peut l’être de façon chimique, pour ce faire, il sera plongé dans un bain de solution saline à 400°C pendant au moins douze heures jusqu’à trente-six heures maximum. Les qualités thermiques et acoustiques d’un verre restent identiques après la trempe. Ce traitement chimique confère au verre trempé une solidité bien supérieure à celle du verre traité thermiquement.

Toutefois, il n’apporte rien de plus qu’un verre classique lorsqu’il se brise et les coupures consécutives au contact avec les bris de verre peuvent être graves. De plus ce traitement coûte très cher, il est spécifiquement utilisé pour équiper les hublots d’avions. Le verre trempé est intégré dans les doubles vitrages, sa résistance à la pression du vent le rend indispensable pour équiper les façades. En intérieur, le verre trempé peut équiper les salles de bains avec des vasques en verre ou des parois de douches.

On l’utilise pour des portes ou des cloisons vitrées, pour équiper des vitrines de meubles, des plateaux de table ou des étagères. Il faut savoir que la découpe d’un verre trempé est impossible car conséquent les équipements sont faits sur mesure

Le verre feuilleté

Ce verre est constitué d’au moins deux feuilles de verre simple ou trempé, chaque feuille étant séparée par un ou plusieurs films en plastiques appelés Poly Viny Butyral (PVB). Ce multicouches permet d’offrir une robustesse optimale face aux chocs, impacts de toute sorte comme les jets de pierre, de projectiles, tirs avec armes à feu, explosions, etc. et aux tentatives d’intrusion frauduleuse car le verre est plus épais, par conséquent plus difficile à percer ou à casser. Or les cambrioleurs n’ont pas de temps à perdre !

D’autre part, les films en plastique ou synthétique placés entre les feuilles de verre ont aussi pour objectif de retenir les bris de verre lors d’un incident, ils restent intégralement collés au film, ainsi les risques de blessures par coupure sont donc beaucoup plus limités qu’avec un verre ordinaire. Si une fenêtre en verre feuilleté a été fracturée, elle restera fermée à l’abri des intempéries climatiques et le remplacement du vitrage n’est pas à faire dans l’urgence. Autre avantage : les films PVB neutralisent les rayons ultra-violets les plus dangereux et limiteront considérablement la décoloration de vos meubles et rideaux.

Le verre feuilleté en bâtiment est très utilisé pour équiper les fenêtres et baies vitrées de double-vitrage, voire de triple vitrage. Ces vitrages sont conçus de façon à apporter une isolation thermique et phonique la plus performante possible aux habitations. C’est également un gage de sécurité contre les actes de vandalisme.

Le verre feuilleté se décline en trois catégories, un verre feuilleté ordinaire plus robuste qu’un verre classique mais être totalement incassable. Son atout : empêcher la projection d’éclats de verre sur le sol avec les coupures et blessures qui peuvent en découler.

verre feuillete
Le verre feuilleté est très solide

Deuxième possibilité : le verre feuilleté de sécurité est beaucoup plus solide, ce qui implique une perforation plus laborieuse. Autre avantage : la présence d’un film en plastique permet de retenir les bris de verre, limitant ainsi grandement les risques de lésions ou l’intrusion de malfaiteurs.

Troisième type de verre feuilleté : le verre feuilleté à gel intumescent totalement dédié à la protection contre les incendies. En effet la technique consistant à placer un intercalaire en gel entre les feuilles de verre qui devient plus épais et plus opaque pour bloquer la chaleur.

En résumé le verre feuilleté présente des garanties de sécurité pour les biens et les personnes qui seront protégés des éclats de verre, des effractions, du vandalisme, ou encore des intempéries provoquées par une météo capricieuse et peu clémente.

Outre ces qualités, le verre feuilleté protège du bruit, d’un froid glacial ou d’une chaleur excessive, il peut être aussi très décoratif car les intercalaires entre les feuilles peuvent être imagés et colorés, et opacifiant grâce à des intercalaires à cristaux liquides. On trouve du verre feuilleté dans de nombreuses constructions, qu’elles concernent l’habitat, les commerces, les transports, l’énergie avec la fabrication des capteurs solaires dont les cellules photovoltaïques sont intégrées dans le verre feuilleté. Même les sols peuvent être équipés de verre feuilleté.

Pour obtenir des informations complémentaires, prenez contact avec des vitriers professionnels.