Les enfants en bas âge sont encore trop souvent victimes d’accidents domestiques plus meurtriers que les accidents de la route, notamment de brûlures causées par le chauffage.

Il faut rappeler que l’accident domestique est la première cause de mortalité des enfants. Une fois de plus, la prudence est bonne conseillère. Voici quels conseils de surveillance pour les éviter les drames !

Éviter les accidents liés au chauffage

Les enfants peuvent se brûler en touchant des objets chauds comme les appareils de chauffage, le fer à repasser, la porte du four, les ampoules électriques … c’est la raison pour laquelle il faut veiller à ce qu’ils ne s’approchent pas des objets chauds ou brûlants et leur expliquer que cela brûle et fait très mal.

Les brûlures (par le feu, le gaz ou l’électricité) se caractérisent par des lésions de la peau ou d’un autre tissu organique généralement causées par la chaleur ou les rayonnements, la radioactivité, l’électricité, la friction ou le contact avec des produits chimiques. Séquelles physiques et psychologiques traumatisantes et handicapantes sont les conséquences dramatiques des accidents provoqués par une trop grande source de chaleur. En cas d’accident, les premiers réflexes sont d’estimer la gravité des brûlures, d’éviter l’aggravation, de soulager la personne brûlée et de prévenir les services de secours, en cas de brûlures graves.

chauffage-accident-enfants
Pour éviter les accidents de chauffage avec vos enfants, régulez leur température.

Votre enfant peut être victime d’une intoxication au monoxyde de carbone : 5000 personnes en sont victimes chaque année en France. Il s’agit de vérifier régulièrement, c’est-à-dire tous les ans le bon fonctionnement et l’entretien (ramonage des conduits de cheminée et installation correcte) de votre système de chauffage par un  professionnel du chauffage. En effet, un chauffage défectueux ou un défaut dans son utilisation peuvent entraîner un début d’incendie domestique. Le chauffage au bois n’est pas sans risques et il faut le surveiller en permanence ! Car une étincelle peut provoquer un départ de feu.

Il en est de même pour un chauffage électrique radiant placé trop près d’un lit qui peut enflammer une couette, une couverture ou un drap. Il va sans dire qu’il est formellement interdit de poser un vêtement ou une serviette de toilettes sur un radiateur électrique ou de faire sécher du linge près d’une cheminée ou d’une chaudière. Un textile qui prend feu provoque l’incendie et dégage des fumées toxiques provoquant l’intoxication au monoxyde de carbone.

L’intoxication au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique très dangereux car il est inodore et de ce fait non détectable par l’odorat humain, sauf dans le cas d’une concentration excessivement élevée.

L’intoxication monoxyde de carbone survient en cas d’absence d’entretien du chauffage, d’une utilisation sans arrêt d’un chauffage d’appoint ou d’une mauvaise aération de la pièce dans laquelle est situé le système de chauffage. C’est la raison pour laquelle dès l’automne, il est vivement recommandé de contacter un professionnel du chauffage à Paris  pour procéder à l’entretien de votre système de chauffage, que ce soit une chaudière, un radiateur électrique, à gaz, à bain d’huile, une cheminée. Ceci pour prévenir tout risque de panne et d’incident avant une utilisation soutenue du chauffage. Même en hiver, il faut aérer et ventiler chaque jour à raison de quelques minutes toutes les pièces de son logement, par conséquent les grilles d’aération et de ventilation ne doivent pas être obturées. L’air, même frais ou froid, doit circuler.

L’utilisation de la cuisinière ou le brasero comme systèmes de chauffage sont formellement prohibés. Si vous ou vos proches ressentez des maux de tête, des étourdissements ou êtes sujets à des vomissements, vous êtes peut-être victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Dans ce cas, quittez votre logement et appelez sans tarder les pompiers au 18 ou 112 à partir d’un téléphone fixe ou portable.

Les chauffages d’appoint

Nous prenons maintenant souvent l’habitude d’acheter des chauffages d’appoint pour améliorer le confort de nos appartements. Ils sont généralement très pratiques et peu onéreux mais les chauffages d’appoint sont conçus pour chauffer une pièce de façon temporaire et non prolongée (pas plus de 2 heures).

Or, les accidents domestiques surviennent lorsque ces consignes ne sont pas respectées par l’utilisateur. Les chauffages d’appoint peuvent être électriques, comme des chauffages convecteurs, des chauffages à bain d’huile, des chauffages rayonnants. Dans ce cas d’une utilisation de radiateurs électriques, les risques sont liés à l’électrocution. Généralement mobiles et installés sur des roulettes, ces appareils se dégradent année après année et un fil dénudé pourra provoquer une électrocution. Curieux, un enfant en bas âge marchant à quatre pattes peut avoir la mauvaise idée de le toucher.

Sachez que vous pouvez acheter des tapis à traitement anti-feu à poser sur les sols devant les sources de chauffages ou des plaques de protection, pare-feux, grilles de protection ou barrières à placer autour d’un poêle ou d’une cheminée. Ces systèmes se révèleront très efficaces pour empêcher vos enfants de s’approcher de la chaleur ou du feu.

eviter-accident-chauffage-enfants
Ne laissez jamais vos enfants proches d’un chauffage sans surveillance

Avant d’acheter un radiateur électrique à installer comme chauffage d’appoint dans une salle de bains, assurez-vous auprès d’un chauffagiste agréé de Paris, que le chauffage est adapté à une installation dans une pièce humide. Il s’agit de vérifier que l’indice de protection est adéquat (protection contre les projections d’eau). Il est aussi impératif de respecter les distances réglementaires entre le chauffage d’appoint et la douche, la baignoire et le lavabo (60 cm minimum). Un appareil de chauffage ne doit jamais être utilisé sans surveillance sur une longue période.

N’hésitez pas à couper l’alimentation en cas de surchauffe. En effet, tous les types de chauffages électriques, au fioul ou au gaz sont potentiellement dangereux et peuvent provoquer un incendie car les chauffages dégagent plus ou moins de chaleur et sont trop souvent en contact avec des matières rapidement inflammables comme les rideaux, les couvertures et les draps, les sapins de noël, les meubles ou jouets en bois ou encore le linge étendu ou placé sur des radiateurs. Là encore les distances de sécurité évaluées à 60 cm sont à respecter rigoureusement.

D’autres systèmes de chauffage comme les appareils au fioul à flamme jaune ou flamme bleue ou les appareils au gaz infrarouge, infrableu, à catalyse ou de chantier sont susceptibles de provoquer des accidents domestiques. À l’achat, vérifiez qu’ils sont estampillés du signe NF ou norme CE, qu’ils sont équipés d’un interrupteur qui coupera l’alimentation si l’appareil est prêt de tomber. Lisez attentivement les notices d’utilisation avant de les mettre en fonctionnement. Utilisez de préférence un bidon à parois opaques pour alimenter les chauffages à pétrole ou fioul lorsqu’il est FROID, et ne mélangez pas le combustible avec d’autres carburants. Et bien évidemment éloignez vos proches ! Dans le cas de l’utilisation de tels appareils, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone peut être causé par une combustion défectueuse des appareils chauffants, par un manque d’évacuation des fumées et/ou par un manque de ventilation dans la pièce.

Pour toute explication complémentaire, prenez contact avec la Croix Rouge pour suivre des cours de secourisme qui peuvent se révéler fort utiles. Pensez à faire vérifier votre installation électrique et de chauffage par un chauffagiste professionnel à Paris. Demandez-lui quelles solutions de protections efficaces existent pour éviter les accidents. Exigez l’installation d’un extincteur dans votre immeuble.